Date: 21.09.2019  Heure: 02:39 GMT


Ajouté le : 30.05.2016 20:38

"Procès cocaïne" en Mauritanie: la défense charge le Parquet

ALAKHBAR (Nouakchott)- La défense a chargé le Parquet à l’ouverture, ce lundi matin, au palais de justice de Nouakchott, du «Procès cocaïne » dont parmi les accusés Sidi Mohamed Ould Haidallah et Ely Cheikh, deux fils de l’ancien président mauritanien, Mohamed Khouna Ould Haidallah.

 

Selon la défense, le Parquet "a failli à sa mission" de préserver les droits des prévenus, considérant que l'arrestation de Sidi Mohamed Ould Haidallah à son domicile a été "sans fondement juridique car il ne détenait pas de la drogue sur lui".

 

La défense  a estimé aussi que Ely Cheikh Ould Haidallah a été "torturé" après son arrestation "par une unité de l’armée".

 

La défense a dénoncé "l’implication" de l’Exécutif  dans le dossier à travers des déclarations de certains ministres du Gouvernement.

 

La défense  a indiqué que l’enquête et le procès ne devaient pas se tenir à Nouakchott, mais à Nouadhibou (Nord)  où les faits se sont déroulés.

 

Quant au Parquet, il a assuré que "toutes les conditions juridiques  ont été réunies pour garantir un procès équitable".

 

Les prévenus du «Procès cocaïne  » ont été arrêtés en janvier dernier et accusés d’avoir fait entrer en Mauritanie de « grosses quantités de cocaïnes».

 

A lire aussi:

Trafic de cocaïne: les accusés arrivent au Palais de justice



chinguitel

Banner

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires