Date: 12.12.2017  Heure: 04:16 GMT


Ajouté le : 04.11.2017 10:30

L’Etat, a-t-il oublié les agriculteurs de Maaden El Ervane?

Par Cheikhany Ould Sidina Maire de la Commune de Maaden el Ervane

Alerte les agriculteurs de Maaden se préparent à manifester en uniformes à Atar pour rappeler leurs doléances légitimes et urgentes.

Certes, il ne s’agit pas de mes doléances de cadre national intuitu personæ de Développement global qui proposent les grandes réformes de l’Education, de l’Agriculture, de l’Environnement, de l’Emploi et de l’Administration locale, que je martèle tous les jours sur le net. 

Réforme de l’Education, par exemple, qui propose un système qui a prouvé ses performances d’ordre communautaire, intensif, obligatoire (jusqu’à l’âge de 18 ans) et gratuit dit Cerveaux des Oasis de Maaden qui réduit les coûts (temps et argent) de l’Education de 70%, générateur de 40.000 docteurs/ an scientifiques trilingues/an compétents en 7ans ayant en Extra un programme de valorisation de nos ressources naturelles créateur d’emplois garantis dans un projet de 20.000 ha de palmeraies modernes réalisable sur fonds propres irrigable à distance créateur de 400.000 emplois producteur d’un revenu annuel de 400 milliards d’UM/ en 7 ans au lieu de 4.000 médiocres bacheliers/an condamnés au chômage.

Doléances peut être complexes mais fort réalisables si l’Etat consulte notre ONG.

Il ne s’agit pas non plus de mes requêtes de Maire moins complexes : 

1- De financement à crédit de 5 camions frigos au prix de 50.000.000 UM de 10Tonnes ( pour éviter une nouvelle perte de 2000 tonnes de légumes comme l’année dernière) remboursables par le GIE agréé de Commercialisation des légumes et dattes de Maaden en 4 mois par les seuls frais de transport de la production, incitatrice de nos agriculteurs à produire 20.000 tonnes de légumes pour économiser à l’Etat l’importation en devises du Maroc et Espagne et Sénégal de la valeur de 2 Milliards d’Ouguiyas que notre Oasis aux potentiels exceptionnels peut à elle seule produire.

2- Et autres doléances pour la Commune, la Moughataa, et le Wilaya.

Il s’agit plutôt de doléances locales bien plus simples à satisfaire, relatives à : 
1- La construction d’une bretelle de 12 km promise par le Président de la République pour sauver la production des 2000 tonnes de carottes (l’an dernier entièrement abandonnée aux termites lors de son dernier périple en Adrar :

2- La réparation de la pompe d’eau potable de l’Oasis en panne depuis un mois.
3- Le manque d’enseignants au primaire et secondaire.
4- le manque d’ambulance,
5- le manque d’électricité…

Les agriculteurs solidaires et disciplinés, devenue par leur propres efforts, premiers producteurs de légumes et de cadres universitaires de l’Adrar malgré l’enclavement se prépare activement à porter leurs uniformes verts siglés d’une grande carotte rouge ainsi que leur bottes pour se rendre en groupe à Atar dans l’espoir que les organes administratifs et de renseignements régionaux de l’Etat puissent rappeler à la Présidence leurs situations dramatiques de soif et craintes de re-destructions de leurs productions agricoles …..

Ces doléances apparaissent massivement en poésie et proses dans les pages du réseau social sur le net de nos célèbres poètes agriculteur Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Miske, Dadde Ould Allaf….




chinguitel

Composition du nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2017

Partenaires