Banner

Date: 20.05.2022  Heure: 23:04 GMT


Ajouté le : 13.10.2011 14:05

Thiedel M’Baye : L'unité nationale est notre souci de tous les jours

ALAKHBAR (Nouakchott) - Il faut que les gens soient unis, qu'ils cherchent et traitent le fond du problème de l'unité nationale pour que la Mauritanie continue, a déclaré Thiedel M’Baye "la grande diva" de la musique mauritanienne lors d'un entretien accordé à Alakhbar à quelques heures de son concert ce soir au CCF (centre culturel français) de Nouakchott.

ALAKHBAR: Vous allez monter, ce soir, sur scène, qu'allez-vous chanter?

Thiedel M’Baye: On va chanter spectaculairement Almodou(élève coranique) qui est le titre de notre dernier album. Étant mère de famille, c'est comme une révolte contre le fait de voir de petits talibés qui sont là, dans la rue, en train de mendier. Je ne suis pas contre qu'ils apprennent le Coran. En tant que musulmane, j'apprécie cela, mais d'une autre formule. On peut, par exemple, ouvrir des écoles coraniques modernes auxquelles parents, ONG et l'Etat apporteront leur contribution. De ma part, je lutte contre la mendicité en donnant aux talibés de 25 à 50 % de mes recettes après concert.
Je vais aussi reprendre deux nouveaux titres dans notre album déjà chantés au CCF; on va les reprendre mais avec d'autres titres.

ALAKHBAR: Quel rôle pourra jouer la musique au moment où l'on crie au secours à l'unité nationale dans un contexte d'enrôlement controversé?

Thiedel M’Baye: L'unité nationale est notre souci de tous les jours. Je pense que l'artiste peut contribuer au développement de son pays à travers ses oeuvres. Le rôle de l'artiste est d'unir et de sensibiliser les gens. Nous avons une chanson sur l'unité nationale, et nous continuons à appeler les gens à l'unité nationale. Seule l'unité fait la force. Il faut que les gens soient unis, qu'ils cherchent et traitent le fond du problème pour que la Mauritanie continue.

ALAKHBAR: Etes-vous déjà enrôlée?

Thiedel M’Baye: Pas encore, parce que j'étais en voyage je viens d'arriver. Je ne suis pas encore enrôlée.

ALAKHBAR: Que peut contribuer la musique mauritanienne dans la paix régionale?

Thiedel M’Baye: En général, s'il y a conflit les artistes chantent à 80 % pour la paix. On l'a vu là où il y a des problèmes, des guerres et des coups d'Etat.

ALAKHBAR: Quel genre musical domine en Mauritanie?

Thiedel M’Baye: Dans le contexte musical mauritanien, aucune musique ne domine l'autre. Mais les gens sont beaucoup intéressés par le Hip Hop; les messages passent et les jeunes ont du talant. Les mauritaniens s'intéressent aussi à la musique traditionnelle. Je fais de la musique traditionnelle et moderne, mais je constate que la traditionnelle est plus appréciée et attire plus le public.

ALAKHBAR: La musique mauritanienne se porte-t-elle bien?

Thiedel M’Baye: On n'a pas donné à la musique mauritanienne sa juste valeur. Aucun artiste mauritanien ne vit de son art.




chinguitelVF

BannerBanner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2022

Partenaires