Banner

Date: 22.09.2021  Heure: 18:47 GMT


Ajouté le : 15.07.2018 11:01

Mauritanie : Naissance d’un parti centriste, non aligné

 

ALAKHBAR (Nouakchott) -  Le Front Républicain pour l’Unité et la Démocratie (FRUD), un nouveau parti politique qui se réclame centriste et non aligné, a tenu, samedi à Nouakchott, sa première conférence de presse, annonçant sa naissance officielle et la candidature de son président, Amadou Tidiane Diop, à l’élection présidentielle de 2019.

 

« Un parti d’audience centriste mixte et jeune est possible en Mauritanie (…) Nous ne sommes pas tenus d’appartenir ni à la majorité ni à un cadre qui réunit les partis et les organisations de défense des Droits de l’homme qui se réclament de l’opposition (…) Nous avons décidé de créer notre propre chemin : la troisième voie », a expliqué Amadou Tidiane Diop.

 

Selon ses leaders, le FRUD est « un parti de la Mauritanie au pluriel où toutes les ethnies et toutes les langues se côtoient (…) où les gens vivent pas à côté des autres mais avec les autres.  Un parti qui constitue un rempart pour consolider notre unité nationale »

 

Le FRUD promet d’être « un parti de l’émergence qui défend la neutralité de l’Administration, le respect de l’égalité des chances, la culture du mérite et la transparence.».

 

Sur la forme, le nouveau parti est drapé de la couleur orange « symbole de l’aurore et une lueur brillante qui, à l’aube, précède le lever du soleil : l’annonce d’une nouvelle Mauritanie, par opposition au crépuscule ; expression de cette Mauritanie inégalitaire caduque et moribond », selon son président.

 

Le premier acte politique du Front Républicain pour l’Unité et la Démocratie a été de déposer une liste de candidature pour la commune de Ryad (Nouakchott) aux élections municipales du 1er septembre prochain. Pourquoi le choix de Ryad sur les 9 communes de la capitale ? « C’est une simple question d’opportunité », a répondu le président du parti à un journaliste.

 




Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2021

Partenaires