Date: 14.11.2018  Heure: 05:09 GMT

Il serait bon de vivre !

Si la justice signifiait l'équité Et que seul le travail élevait Et conférait honneur et dignité Au Sud, au nord, à l'ouest , à l'Est Dans tous les coins de la cité Et qu'on en profitait Sans distinction de couleur De race ou de parenté Il serait bon de vivre!

Détails »


Concert alimentaire : Le billet d’entée : "Un kilogramme de riz"

«Un kilogramme de riz». Ce sera le billet d’entrée au deuxième concert humanitaire qu’organise l’association Mauritanie Culture Tours(MCT) en faveur des pauvres, le 09 mars prochain à Nouakchott, ont annoncé les organisateurs.

Détails »


Mamoudou Kane : «Je vois très peu de musulmans en Mauritanie»

«J’estime, par rapport à l’arrogance et à la force du matérialisme dans ce pays, qu’il y a très peu de musulmans dans le comportement », explique Mamadou Kane, dans son prochain recueil intitulé : ''Les Musulmans d’Inal''

Détails »


Chinguitt: un colloque sur le patrimoine et le développement

Les travaux d'un colloque scientifique organisé par la fondation "Bilad Chinguitt pour la culture et le développement" ont été ouverts vendredi soir à Chinguitti.

Détails »


Cissé Mint Cheikh Ould Boide «C’est la Mauritanie dans sa diversité culturelle»

«C’est la Mauritanie dans son ensemble, dans sa diversité culturelle qui doit être en chacun de nous», a déclaré la ministre de la Culture de la jeunesse et des sports à l'occasion du deuxième festival de la diversité culturelle.

Détails »


Livre : «Quand la sève devient lait», par huit auteurs mauritaniens

Ils sont huit auteurs mauritaniens dans un ouvrage collectif en Arabe, Français et Poulaar intitulé : "Quand la sève devient lait". Tous pointent leur arme sur la pauvreté culturelle.

Détails »


Papis Bass : «The Big protecteur du cerceau»

A 26 ans, il mesure 1.92 mètres. Papis Bass, de son vrai nom ou The Big, a abandonné l’école, à partir de la première année collège, pour assouvir sa passion : le basketball. «Mon paradis c’est le terrain. Quand j’ai le ballon en main, je suis à l’aise», confie-t-il à Alakhbar.

Détails »


Traversées Mauritanides : «Une petite oasis dans le désert culturel qu’est Nouakchott»

La deuxième édition du festival "Traversées Mauritanides" a pris fin, vendredi dernier sur "une bonne note", selon le directeur du festival. Pour Bios Diallo, qui estime que les gens ont soif de littératures dans ce pays, « les gents apercevront que la culture peut bien se vendre ; la culture, surtout la littérature, peut bien réunir du monde»

Détails »


"Ecrits et mémoire" au Festival : «Traversées Mauritanides»

Comme dit l’auteur mauritanien du roman : «Une vie de sébile», « On peut aller de l’idée, tout comme on peut aller d’une simple image, pour écrire un texte pour créer une œuvre d’art». A partir de l’idée, on peut mêler lecture, écriture, peinture, et réunir les plus belles plumes, venant d’horizons lointains, autour du même thème, «Traversées Mauritanides», un festival de rencontres littéraires et culturelles pour la diversité culturelle en Mauritanie, qui est en sa deuxième édition depuis le 11 décembre 2011.

Détails »


Concert: la rappeur, Youpy4ever, chante contre le Sida

Youpy4ever (pour toujours) restera, toujours, le rappeur mauritanien qui milite pour que les personnes infectées par le VIH-SIDA ne soient pas discriminées. Il l’a confirmé hier soir, à l’occasion d’un podium consacré à la journée de lutte contre la maladie, le premier décembre 2011.

Détails »





Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2018

Partenaires