Date: 12.12.2018  Heure: 03:22 GMT


Ajouté le : 25.09.2018 15:38

L'alliance de l'opposition: le président a violé les droits de ses concurrents

Les dirigeant de l’opposition ont accusé le président Mohamed Ould Abdel Aziz d’avoir violé les droits de ses concurrents lors des élections municipales, législatives et régionales.

L’opposition a vivement condamné lors d’une conférence de presse tenue ce matin au siège de Tawassoul ce qu’elle décrit comme des menaces et des fausses accusations à son  encontre. Elle a souligné « être debout  et unis plus que jamais pour faire face à toute intimidation de la part du pouvoir ».

Les leaders de l’opposition ont mis en  garde contre une falsification de la constitution du pays  pour un troisième mandat basé selon  eux sur des « caprices et ambitions personnelles illégales ». L’opposition a estimé que le président Ould Abdel  Aziz s‘est présenté récemment à une conférence de presse pour discréditer les partis politiques et des leaders nationaux. Cependant, ajoutent-ils ces menaces sont inacceptables et vont à l’encontre de la sécurité et la stabilité du pays. Mais également, cela nuit à la réputation du président, car il doit protéger la stabilité et l’unité nationale du pays jusqu’aux prochaines présidentielles pour qu’il ait une transition pacifique avec le président élu.

 




chinguitel

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2018

Partenaires