Date: 19.01.2019  Heure: 22:53 GMT


Ajouté le : 14.01.2019 12:42

Mauritanie : Un tiers des députés rejette l’initiative O. Kharchi

ALAKHBAR (Nouakchott) - Plus d’un tiers des parlementaires mauritaniens ont rejeté l’initiative de Mohamed Yahya Ould Kharchi. Le président du groupe parlementaire de l’UPR, le parti présidentiel, appelle à modifier l’article de la constitution fixant à deux le nombre de mandats présidentiels.

 

Sur les 157 élus à l’Assemblée nationale, 58 ont exprimé leur intention de rejeter l’initiative. Il s’agit des 33 députés de l’opposition et de 25 autres de la majorité présidentielle.

 

Un député de la majorité, Mohamed Abderrahmane Ould Sabar, s’est dit " étonné " de voir des collègues de la majorité proposer cette modification de la Constitution.

 

La fin de la semaine dernière a été marquée par des dénonciations de l’opposition. Dans un communiqué, le FNDU, la coalition regroupant les partis de l’opposition dite radicale, accuse le président Mohamed Ould Abdel Aziz d’être "responsable des tentatives visant à tripatouiller la constitution"

 

Mahfoud Ould Bettah, président du parti d’opposition CD a demandé que Mohamed Yahya Ould Kharchi et compagnie soient "traduits devant une cour criminelle".

 

Saleck Ould Sidi Mahmoud, président du parti d'opposition Tawassoul, s’est dit « étonné que des députés prennent l’initiative de violer la Constitution."

 

Sgheïr Ould Atigh, responsable du parti d'opposition APP, estime que le président Mohamed Ould Abdel Aziz " n’a pas réalisé, durant ses deux mandats, quelque chose qui justifierait un 3e mandat"

 

Mohamed Mahmoud Ould Amath, vice-président du parti d’opposition RFD, considère que les "tentatives de tripatouillage" de la Constitution aboutiront à la " fin catastrophique d’un régime catastrophique".

 

L’opposant et milliardaire mauritanien Mohamed Ould Bouamatou, en exil, a appelé " les partis politiques, les syndicalistes et la Société civile à résister, à côté du peuple, contre les tentatives désespérées du dictateur qui cherche à rester au pouvoir ».

 

Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a promis à plusieurs reprises de respecter la Constitution qui lui interdit de briguer un 3e mandat.




chinguitel

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires