Date: 08.12.2019  Heure: 16:24 GMT


Ajouté le : 05.02.2019 13:52

Ahmed Ould Daddah fait une Déclaration

Comme tout réveil en plein sommeil profond.......le réveil d’Ahmed engendre des confusions, sa déclaration en est l’illustration

 

Manipulation de bas étage


 Des politicards égarés qui ont toujours parié sur un musellement de l’opposition par le pouvoir afin qu’ils donnent de la crédibilité à leurs allégations d’être en proie à une dictature implacable n’hésitant pas à mettre en tôle ses opposants pour la simple dérive verbale ou comportementale. Telle était l’attitude de l’opposition radicale en Mauritanie depuis plusieurs années, Hélas ! L’attente fut longue et insupportable, la déception gagne les rangs de nos « vaillants » opposants et l’échec, le énième était au rendez-vous. Aucune surprise.

 

Par Ely ould Ahmed

 

[…Après dix années de gestion chaotique, de gabegie  systématique, de profondes  disparités sociales  ,  menacé dans son unité et sa cohésion nationales , languissant sous le poids d’une dette extérieure particulièrement pesante,  croupissant   sous un régime fiscal  injuste et accablant,  notre pays  est   dans une inqualifiable faillite  politique et morale ; le  spectre du désordre intérieur le hante de jour en jour .Rampante ,  l’insécurité prévalant à ses frontières le menace dangereusement !]

 

Il faut être atteint d’une démence dégénérative sénile pour pouvoir imaginer une telle évaluation.  

 

L’ancien expert du FMI est censé connaitre mieux que quiconque parmi ses compagnons, les critères d’évaluation d’une gestion publique avant de la qualifier de chaotique. Là aussi, Ahmed se trompe lourdement d’appréciation. Les rapports et revues des institutions internationales n’ont cessé de louer les mérites d’une gestion publique ayant permis à notre pays un redressement de son cadre des finances publiques (excèdent budgétaire de 1.5%) , un ajustement de ses déséquilibres macroéconomiques (3.8% de croissance du PIB), une maitrise de son inflation (2.4%) et des efforts remarquables en matière de lutte contre la pauvreté, une pauvreté sans cesse en recul passant de 42,8% en 2008 à 31% en 2014. 

 

[Partant de ces constats  et de ces préoccupations nationales largement partagés par les mauritaniens  de toutes conditions, nous lançons un  vibrant appel pour : 

 

-     la fin des poursuites pénales initiées par le pouvoir en place à l'encontre de plusieurs de nos compatriotes sur la base de considérations politiques partisanes …]

 

Quelle dérive morale celle qui fait aujourd’hui que cette vieille formation politique et la mafia soient logées à la même enseigne. Les mauritaniens après avoir plébiscité les politiques de la décennie de la transformation constructive et de la gloire n’acceptent plus qu’on vienne confisquer leur opinion, la Mauritanie a recouvré sa dignité et n’est plus cette république bananière  que vous imaginez. Votre appel inimaginable en dit long sur les raisons de votre acharnement contre le régime fiscal, un régime fiscal devenu injuste et accablant dès lors qu’il a demandé à votre allié de s’acquitter de son dû fiscal comme tout bon citoyen.

 

[ - l’instauration,  en toute urgence , d’un dialogue national inclusif et responsable   à même de poser  les jalons et fondements  de l’étape à venir ]

 

Combien de fois le RFD et ses alliés radicaux ont décliné l’offre de dialogue inclusif ? Et pourquoi maintenant ? Notre modèle de démocratie se porte bien et il n’y a pas de crise ni institutionnelle ni sociale pour justifier la tenue d’un nouveau dialogue. Soyons un peu lucides, les mauritaniens n’ont pas la mémoire courte.

 




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires