Date: 22.04.2019  Heure: 04:23 GMT


Ajouté le : 08.04.2019 13:42

Lien d’Accès au Préscolaire pour Tous

Le préscolaire commence à l'âge compris entre 3 et 6 ans, c'est une étape indispensable pour la réussite et le développement de l’enfant. Certes le développement holistique de la petite enfance, comme tout développement d'ailleurs est global et recouvre de multi-aspects.

 

La politique nationale en résumé, dit ceci : il est centré sur l’enfant, en plus de l’implication de la famille et du dispositif mis en place par l’Etat. Pourquoi alors « De toutes les espèces connues, le petit de l’homme reste le plus longtemps sans défense et pas du tout préparé à affronter le monde extérieur ».

 

Nous centrons notre regard sur un type innovant de résolution pour un accès universel au préscolaire. Nous tenterons de ce fait de pointer les liens possibles entre institutions pour promouvoir la transversalité dans les questions de base.

 

Nous dirons au préalable que le préscolaire est confronté à ceci d’invraisemblable et nous le savons tous que « l’enseignement pré-primaire favorise la socialisation du jeune et le prépare à la lecture, à l’écriture et aux bonnes méthodes…. ». Comme le dit l’adage il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. C’est véritablement l'âge parfait selon l'avis de tous pour faire de l'enfant le Citoyen de demain.

 

La résolution est basée sur une approche de liens entre les institutions. Cette démarche-patchwork peut servir de salut pour généraliser progressivement l'accès mais sa réussite requiert un engagement et une parfaite compréhension des sacrifices nécessaires pour refaire le système éducatif plus globalement.

 

Il semble opportun pendant que l'éducation traverse une profonde crise que l’échelon de décision le plus proche du peuple initie une stratégie de prise en charge par sa position de plateforme mais surtout d’une intelligence académique, c'est possible pour elle de tisser un partenariat win-win avec les institutions déconcentrées pour le bon déroulement et l’atteinte des objectifs visés par les politiques nationales. Ce cas-préscolaire est un exemple de co-working magnifique entre la Commune, le Centre National de Formation pour la Petite Enfance de Nouakchott pour la requalification des femmes des communes de Nouakchott.

 

La commune a dans ce cas de figure deux compétences logées dans deux ministères différents. Le premier lien à établir avec le  MASEF passe par le Centre de formation pour la petite enfance de Nouakchott. Ce centre forme des monitrices des jardins d’enfant, 765 monitrices et moniteurs ont été formés juste là par le centre, avec un curricula plus ou moins acceptable. Pour accéder au centre la personne doit remplir deux conditions : être de sexe féminin et avoir un niveau de la terminale ou le diplôme du brevet.

 

Si on sait que les communes de manière générale emploient un personnel féminin pléthorique avec le même niveau d’étude que celui exigeait pour accéder au Centre de formation ;

Si sait qu'elles sont recrutées sans aucune qualification :

Si on sait également que les élèves monitrices sorties du Centre ne sont pas intégrées dans la fonction publique ;

Si on sait enfin que ces communes surtout celles de Nouakchott ont des effectifs qui varient entre 200 et 300 personnes sans tâche précise, c’est simplement un gâchis.

 

Elles peuvent donc à travers une démarche de requalification de ce personnel avec le Centre tisser un deuxième lien avec MEN par rapport aux espaces à exploiter dans les écoles publiques, réfléchir enfin à un troisième lien avec le ministère de l’habitat.

 

Cela contribuerait à rapprocher d'avantage les institutions, à lever le doute du pouvoir central sur la capacité des communes à…, à encourager une plus grande collaboration entre les institutions déconcentrées enfin à l’adhésion des populations à la citoyenneté.

 

Au risque de répéter ce cas de partenariat " Préscolaire Communes/Centre de formation pour la petite enfance de Nouakchott " raffermira ce lien potentiellement important entre le MASEF, la Commune MEN et la citoyenneté en marche pour réduire la haine sur l'identité.

 

En réalité. Que savons-nous du jeu ! Que c’est un interdit ! Que c’est dégradant ! Et pourtant il est la base du développement linguistique, cognitif et socio-émotionnel de l’enfant. Ceux qui le savent, en font profiter leurs enfants et (les mettent dans des conditions leur permettant de se construire une meilleure perception et une compréhension du monde. L'établissement de ce patchwork réduira sûrement les inégalités

 




chinguitel

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires