Date: 21.05.2019  Heure: 18:38 GMT


Ajouté le : 06.05.2019 10:13

J’ai failli remettre ma citoyenneté́ en question

Aujourd’hui j’ai failli remettre ma citoyenneté́ en question, j’ai failli me perdre, mais il y’a eu cette petite voix en moi, cette voix que je porte fièrement, cette voix patriote, dévouée, consciente... elle me rappelle tout mon engagement envers mon pays, mon respect à l’endroit de ma patrie et de mon gouvernement.

 

Par Balla Diagne

 

Aujourd’hui s’est tenue au palais des congrès la première journée du forum de la jeunesse organisé par le ministère de la jeunesse, un forum ou j’ai été́ convié en ma qualité́ de membre du bureau exécutif d’AFRIYAN, moi ainsi que 9 autres de mes collègues par l’UNFPA (principal bailleur du forum).

 

AFRIYAN devait fournir une liste de 10 représentants, une liste qui a été́ envoyé́ à l’organisation de ladite forum.

 

A ma grande surprise, me présentant devant la porte du palais des congrès le matin de bonne heure, je me vu refusé l’accès, croyant naïvement à une erreur, je fus appel a mes collègues, qui se hâtèrent de vérifier la liste qui était dans les mains de la sécurité́, et ou on pouvait remarquer clairement du Blanco sur mon nom et en plus cachèté par le ministère de la jeunesse.

 

Le cœur serré, devant toute une jeunesse, les questions se tournaient dans ma tèté, mais fort heureusement cette petite voix en moi a su prendre le dessus, âpres quelques explications, je me suis retirais tout doucement pour rebrousser chemin sans scandale.

 

Madame la ministre, avec tout le respect que je vous dois, vous venez par ce geste de montrer un grand signe de faiblesse et un abus de pouvoir malhonnête. Non seulement vous n’aviez pas témoigner du respect envers l’organisation qui m’a convié, en ne les mentionnant pas cet écart des la réception de la liste mais aussi vous aviez montré votre position par rapport à la jeunesse.

 

Certes vous êtes mal conseillée, j’indexe dans ce sens votre conseiller en communication et celui du sport, tout ceci est né d’un échange, durant la journée du sport, vous aviez invité 62 associations sportives en les garantissant une entière prise en charge de leur collation, chose que vous n’aviez pas respecté, vous aviez ensuite remit une enveloppe de 50.000 MRU a partager entre ces 62 associations, en ma qualité́ de jeune engagé, de leader d’opinion et coordinateur de ses associations, Jai rejette cette somme, qui pour moi est une insulte a l’endroit des jeunes, une réaction légitime mais que vous et vos fameux conseillers avaient jugé osée en m’éjectant de la table. Comme je l’ai dit tantôt, je suis un patriote, J’ai fait profil bas, jusqu'à ce jour du 02 Mai, ou je pris conscience que vous n’aviez toujours pas digèré mon geste, en m’ôtant de la liste.

 

Madame, vous êtes notre ministre, a nous les jeunes, mais laissez moi vous dire qu’en aucun moment, nous vous laisserions abuser de nous, vous êtes notre ministre mais pas le ministère, et ce ministère n’est pas votre royaume pour que vous vous permettiez d’y jouer comme bon vous semble. En voila un échec cuisant, non seulement votre bilan n’est pas à la hauteur de l’espérance mais vous y mêlez vos états d’Ames.

 

Votre échec a été́ aussi confirmé par la tenue de ce forum, un forum qui devait accueillir 150 jeunes de toute la Mauritanie (nombre que je trouve très faible), non seulement l’organisation n’est pas fameuse, votre retard, mais aussi votre incapacité́ d’atteindre ce petit nombre de 150 programmés, la jeunesse en ne répondant pas à votre invitation, vous a montré son indifférence. Ce forum filtré a causé plus de tort que de bien, vous auriez dû appelle son atelier ou rencontre.

 

Ou se situaient les organisations des jeunes dans ce forum, ou se situaient les jeunes leaders d’opinion qui ont une large connaissance de la question du dividende démographique (votre thème par excellence) dans ce forum, ou bien pour vous un forum c’est juste le rassemblement d’une foulée autour des discours et des pauses déjeuners ? Que pensiez vous tirer de ce forum, je doute fort que vous le saviez, madame, un ministère n’organise pas une activité́ juste pour se limiter à l’organisation, mais en se basant sur des problématiques et ensuite grâce aux activités, faire sortir des solutions à concrétiser.

 

Et j’en profite pour vous rafraichir la mémoire, avec mon organisation, j’ai eu à faire plusieurs activités avec la jeunesse sans sponsors ni aide antérieure, des activités qui ont regroupé, chacune la majeure partie des tètes pensantes de la jeunesse mauritanienne dans toute sa diversité́, avec une organisation extraordinaire, et ou même nous avions donné la parole à vos représentants.

 

Je suis un digne fils de ce pays et je contribue à son avancement par mes faibles moyens, je porte fièrement les couleurs nationales, je suis une partie intégrante de ce régime en place, composé de mes parrains et conseillers, et à qui je n’ai jamais managé aucun effort, et a qui aussi vous ne pourriez jamais me mettre en mal.

 

Et saviez-vous, que cette journée de sport qui est a l’origine de tout ceci, dont vous aviez hérité́ de l’organisation n’a pas été́ initié par l’ancien ministre de la jeunesse M. Mohamed Jibril ni par votre staff mais du jeune et prodigieux Macky et des amis a lui Alumni du programme YALI, mais comme moi, il est aussi très patriote et avait laissé passer ce vol. Sur demande de l’ancien ministre, ils ont écrit le projet pour finalement en être écarté́. Voila la jeunesse que nous sommes, des jeunes engagés pour  la cause.

 

A cet écrit, je vais associer toutes les preuves, la liste ou je fus enlevé́, les échanges de mail entre l’ancien ministre et Macky sur la journée du sport, avec les dates claires et nettes.

 

Derrière la largeur d’esprit affichée, les grands et beaux principes auxquels tout le monde peut adhérer, c’est l’idéologie mondialiste qui se profile en trame de fond, incompatible avec les notions de liberté́, de justice, de beauté́ et de vérité́ développées par ailleurs.

 

Il est tout à fait contradictoire de prétendre « éduquer » l’homme tout en faisant de lui l’instrument docile d’une manipulation qui le lance dans une course effrénée afin de posséder et de consommer toujours plus au seul profit d’une personne qui l’exploite et l’étouffe.

 

La liberté́ est une donnée inhérente à la nature humaine. Elle est la condition nécessaire pour devenir des hommes autonomes et responsables, des citoyens conscients, capables de réflexion et de sens critique.

 

Le respect de soi-même et d’autrui, le sens des responsabilités, la solidarité́... ne sont pas des notions que l’on peut inculquer de manière formelle et intellectuelle. Ce sont des dispositions naturelles qui se développent et perdurent lorsque l’on protège la pureté́ de la conscience.

 

Or, dans mon écrit, on n’en voit pas les prémices de votre part ; sous couvert de modernité́ et de progrès, on assiste plutôt à une régression, une rechute dans la mentalité́ archaïque du droit du plus fort, des rapports de force et de l’arrivisme personnel.

 

Pensez-vous, Madame la Ministre, que la jeunesse actuelle, qui est bien informée de l’état du monde, soit prête à considérer que la dignité́ et le civisme résident dans sa soumission docile à un système inique d’exploitation au seul profit d’une petite minorité́, qui est vous et vos conseillers ?

 

Pour nous, tout est indissociable de l’apprentissage de l’autonomie dans le plus total respect de la liberté́ de conscience. C’est dans cet espace que s’inscrit naturellement l’exigence de qualité́ et de compétence à laquelle chaque jeune aspire pour réaliser de façon équilibrée sa vie individuelle dans le contexte collectif qu’est la société.

Cordialement

 




chinguitel

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires