Date: 17.11.2019  Heure: 22:40 GMT


Ajouté le : 11.10.2019 12:54

Mauritanie : Situation de L’école fondamentale de Dafort

Le village de Dafort est dans la commune qui porte le même nom. Il est situé dans le guidimakha. Ce village comprend une école fondamentale composée de 19 classes. Sur l’année scolaire 2018- 2019 l’école accueillait 1 133 élèves répartis sur 7 classes fonctionnelles (sur les 19). Le reste des classes est fermée le reste de l’année.

 

Dans chaque classe de la 1 ère  à la 6 eme année , la répartition est la suivante:

 

- 1ère année: 100 élèves

- 2 eme à la 5 eme: + 200 élèves

- 6 eme année ( 2 classes) : 176 élèves.

 

Seule la 6 eme année de l’école comporte 2 classes car le ministère ne veut pas charger une classe de plus de 100 élèves, du coup on se retrouve avec 88 élèves par classe. Normalement pour ce nombre toutes les classes devraient être fonctionnelles et on devrait avoir 19 divisions pédagogiques que le ministère doit nous envoyer.

 

Dès l’ouverture des classes, en l’école reçoit :

 

- en octobre 5 titulaires;

- en novembre : 3 contractuels;

- en janvier : 2 contractuels.

 

Le quantum horaire normalement fixé par le Ministère de l’éducation est de 30 heures par classe mais on n’y dispense que 24h (13h arabe et 11h français). Normalement si on a 15 enseignants  qui enseignent 30h , on va se retrouver à 450 par semaines réparties entre le français et l’arabe.

 

Je parle de 15 enseignants car 1133 élèves doivent être répartis entre 15 classes alors que nous n’avons que 7 classes avec des enseignants qu’on nous envoi au compte goutte. En faisant des calculs dont je vous épargnerais la longueur on devrait être à 314 heures d’arabe et 136 heures de français ce qui nous ramène à 10 enseignants arabes et 4 enseignants français.

 

Pour un enseignement correcte dans l’école primaire de Dafort nous avions besoin de 4 francisants, 10 arabisants et 1 bilingue. Aujourd’hui on interpelle tout le monde sur la recrudescence de l’enseignement de nos enfants dans les villages. Comment voulez vous que nos bouts de bois de dieu aillent à l’école dans des conditions décentes quand on voit l’état des classes et de l’école mais surtout l’entassement des enfants par centaine dans une classe où un enseignant normal aussi doué soit il ne pourrait en venir au bout. On pourrait au moins nous dire de nous limiter à 50 mais 100. Que dis je non 200 plutôt.  Même un enclos n’en prendrait pas autant.

 

Comment voulez vous que nos enfants apprennent si on ne reçoit aucune visite de l’inspection académique, de mémoire en 3 ans aucun n’a franchi la porte de l’établissement.

 

Arabe ou français qu’importe, l’essentiel est que tous aillent à l’école selon le droit humain fondamental. C'est de la responsabilité de chaque pays de garantir le droit à l'éducation de chaque enfant. Ils doivent donc concentrer leurs efforts sur l'enseignement primaire pour rendre les écoles accessibles et gratuites à tous les enfants et ainsi leur permettre d'apprendre à lire et à écrire.

 

À Dafort nous constatons qu’il y’a des enfants qui font 6 année d’école primaire et qui ne savent ni lire et ni écrire. Pensez vous que c’est normal d’aliéner nos enfants ainsi. Les pauvres petits pensent être des « non intelligents « alors que non c est le système qui les a « blagué »Seuls les coriaces s’en sortent et encore avec beaucoup de lacunes.

 

Une école où l’on demande aux responsables d’inscrire tous les enfants et on se retrouve avec une surpopulation dans les classes et allez savoir jamais en 15 ans aucun enfant n’a été renvoyé de l’école. Tu y fais tes va et vient en quête de savoir ou de rien du tout et quand tu arrives en classe d’examen tu regardes ta feuille comme un dessin. Ce n’est pas gentil ce que l’on fait subir à ses pauvres gamins.

 

Nous voulons plus de responsabilité dans vos décisions et surtout des enseignants dans nos écoles. Vous ne pouvez pas toujours nier et cacher à la face du monde la vérité sur ce que vit ces populations rurales.

Nos enfants doivent acquérir le savoir pour arrêter de penser à l’immigration,

 

Nous voulons de futurs ingénieurs, enseignants, médecins, agriculteurs dans notre communauté et cela s’acquièrent seulement si l’éducation fondamentale de base est bonne.

 

A juger par vous même sur les vidéos de l’école qui font le tour du monde en ce moment vous devriez vous mobiliser pour rendre à ce cadre ce pour quoi il a été conçu.

 

Cette école date de 1983 et a été construite par fonds propres par les ressortissants du village vivant à l’étranger.  On ne peut pas vous demander la lune pour les nombreuses rénovations à y faire mais y’a un minimum pour l’entretien d’un Bâtiment.

 

*A ce jour le 09/10/2019 il n’y a que deux enseignants en poste à Dafort. Où sont passés le reste ? * On veut des enseignants dans une école fonctionnelle. Ce sera le mot de la fin.

 

Tibile S Kamara

 




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires