Date: 17.11.2019  Heure: 22:03 GMT


Ajouté le : 10.11.2019 22:58

Lancement du projet COVICIM/COVIRE sur le dialogue sur l’impunité 

ALAKHBAR (Nouakchott) - Le projet COVICIM/COVIRE « mobilisation citoyenne pour le dialogue sur l’impunité » a été lancé, samedi, au Centre Africain des Conférences (CAC) de Nouakchott, avec comme cas d’Etude « le passif humanitaire ».

 

Le COVICIM s’agit du "Collectif des Orphelins des Victimes Civiles et Militaires 1986 à 1991" et  la COVIRE de la "Coordination des Organisations des Victimes de la Répression"

 

« Nous voulons réunir les autorités et la société civile autour d’un dialogue citoyen sur l’impunité et mener un plaidoyer pour le règlement consensuel du passif humanitaire », a déclaré à Alakhbar Bocar Lam Toro Kamara, responsable du projet, par ailleurs président de COVICIM.

 

Le lancement du projet, financé par les Pays-bas, s’est déroulé en présence du commissaire des Droits de l’homme sidi Mohamed Ould Lemine, du président de REVE-89 Kébé Samba, du secrétaire général du Collectif des anciens fonctionnaires de la Police, Sy Baïdy et de la vice-présidente du Collectif des Veuves, Aissata Mamadou Anne.




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires