Banner

Date: 19.09.2020  Heure: 06:43 GMT


Ajouté le : 13.01.2020 11:33

Mauritanie : Quatre (4) initiatives pour réaliser l’autosuffisance alimentaires du pays

Le manque d’initiatives de nos Gouvernements est le mal qui ravage le pays.

Je propose actuellement dans l’indifférence de l’Etat un enseignement gratuit et intensif, réducteur des cursus dans toutes les Régions, porteur aux Régions et APE d’un fonds de 100 milliards UM/an.

 

Mon initiative en tant que Préfet non planifiée par l’Etat a produit en 84 (dans une année où notre population à Keur Masséne ne survivait qu’avec 300t de blé américain que je distribuais gratuitement), 4000 tonnes de riz paddy à 4UM/kg (le riz était commercialisé par la SONIMEX à 12,5 UM/kg) et 4000 t d’aliments de bétail qui ont sauvé ces populations et provoqué en 3ans (en 87) la multiplication par 100 (de 50ha/an à 5000ha/an au Trarza).

 La Mauritanie peut réaliser son autosuffisance alimentaire par 4 initiatives (cet interdit à nos Gouvernements) Sud Est, Sud Ouest, Nord Est et Centre :

 

1) Sud-Est :  il faut et il suffit d’importer d’Algérie de quelques centres pivots ANABIB pour produire nos besoins alimentaires de céréales et légumes (j’avais étudié en 94 un projet de 100 pivots avec Anabib d’Algérie qui a trouvé son financement à ma demande, clés en mains assistance technique comprise par la BID et et le fonds Koweitien) que l’on peut installer immédiatement sur le réseau hydraulique de Dhar.

 

2) Sud-Ouest : La Mauritanie maîtrise au Delta par les 8 vannes de sa Digue 204 m3/s soit 6 milliards m3/an apte à irriguer 1.000.000 ha dont je demande l’irrigation gravitaire de 100.000 ha au Delta que l’Etat réserve à l’engraissage des phacochères et oiseaux des Parcs européens en transit vers l’Afrique du Sud pour produire nos besoins alimentaires à un coût 70% moins chers que la concurrence mondiale.

 

3) Nord-Est : J’avais demandé dans 40 lettres ouvertes à l’ancien Président d’irriguer une forêt de palmiers à 3 cieux agricoles (légumes, aliments de bétail, céréales, fruitiers) par une usine de dessalement espagnole Dobengo analogue à celle en cours d’installation à Agadir au Maroc qui doit irriguer 2 fois la surface de palmiers de l’Adrar et créer l’autosuffisance du pays par une télé-irrigation mécanisée à distance que permet le développement actuel de la technologie.

 

L’ancien Président a contracté avec la société de dessalement israélienne RWL Water (que j’avais personnellement visité prés de Cansado pour études) pour une adduction d’eau à Nouadhibou qui a pris une avance au début des travaux et fuit en déclarant faillite.

 

4) Au Centre A titre d’exemple par les moyens de bord l’Oasis de Maaden enclavé et désertique qui laisse au sol souvent 2000 tonnes de légumes non commercialisé depuis 1992 peut en lui donnant son droit au crédit par l’importation de camions frigo dont j’avais remis) l’ancien Président mains à mains les proformas au prix de son coût annuel de transport peut assurer au pays ses besoins alimentaires en légumes en une année.

 

5)  Chacune des 4 options peuvent être financées par les Conseils Régionaux si l’Etat accepte de les libérer pour généraliser l’enseignement gratuit et intensifs Cerveaux Oasis de Maaden pour économiser 50 à100 milliards UM/an du Budget de l’Etat.

 

Cheikhany Ould Sidina

Conseiller Régional de l’Adrar

 

 




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2020

Partenaires