Banner

Date: 19.09.2020  Heure: 20:50 GMT


Ajouté le : 08.08.2020 15:38

Monsieur le Président, la trêve des promesses a sonné

Éprouvé par des décennies de despotisme politique et d’injustice économique,  le peuple mauritanien aspire, vous le comprendrez,  à un changement drastique. Pour répondre à ses attentes légitimes, un choix politique s’impose, celui de rompre définitivement avec le mode de gestion néopatrimonial en vigueur.  Un renoncement à cette gouvernance archaïque passe, avant tout, par un renforcement de l’état de droit ; lequel suppose un prérequis : en finir avec l’impunité et son corollaire, la personnification du pouvoir.

 

Le processus initié par l’enquête de la Commission parlementaire semble, à bien des égards,  irréversible. La tergiversation et le recul ne sont plus de mise. Les pratiques de clientélisme et de patronage, les habitudes de concussion et de dilapidation des ressources publiques n’ont que trop perduré. Il vous appartient, en tant que premier magistrat du pays, d’y apporter, ici et maintenant, les réponses adéquates. L’instauration d’un environnement favorable à la lutte contre la malgouvernance et la corruption relève, plus que jamais, de l’urgence et d’une nécessité absolue.

 

L’engagement qui vous incombe à cet effet bénéficiera, à n’en pas douter, du soutien des masses et de l’adhésion d’acteurs d’horizons divers : élites politiques, corps professionnels, société civile, investisseurs étrangers... Il sera le critère d’évaluation, par excellence, de votre performance et selon où vous placerez le curseur de votre action dépendra votre crédibilité.

                  ⁃            L’exercice d’un mandat public ou électif ne devra désormais plus constituer une opportunité d’enrichissement personnel.

 

                  ⁃            La transparence, l’intégrité et la reddition des comptes devront s’imposer dans l’exercice de toutes les fonctions publiques ou électives. Il y va du redressement économique tant attendu du pays  et de sa stabilité institutionnelle. En effet, la persistance de la culture de la gabegie n’est pas seulement nuisible à l’économie, elle érode la crédibilité de l’Etat, met en péril sa pérennité et remet en cause la légitimité de ses dirigeants, d’où la nécessité d’agir sans plus tarder. L’ère des promesses est révolue. Le temps est désormais à l’action. Une année de votre premier mandat est déjà passé et la période de grâce  touche à sa fin.

 

Les Mauritaniens attendent beaucoup de VOUS. Ils rêvent d’un pays libéré de la corruption. Ils pensent que vous partagez cette vision. Ils placent leur espoir en VOUS. La concrétisation de cette espérance dépendra de leur soutien, certes, mais, aussi et surtout, de votre engagement et de votre leadership.

 

Alors de grâce, ne ratez pas cette opportunité qui vous est offerte d’entrer dans l’Histoire !

 

MOHAMED EL MOKHTAR

 




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2020

Partenaires