Banner

Date: 04.10.2022  Heure: 20:28 GMT


Ajouté le : 04.08.2022 19:39

Sénégal - Législatives : La coalition présidentielle vainqueur, sans majorité absolue

ALAKHBAR (Nouakchott) - Au Sénégal, les résultats provisoires, proclamés jeudi par la Commission Nationale de Recensement des Votes, a donné Benno Bokk Yakar, la coalition autour du président Macky Sall, vainqueur des élections législatives du 31 juillet dernier.

 

Sur les 165 députés de l’Assemblée nationale, la coalition présidentielle en a obtenu 82 contre 80 pour les deux principales coalitions de l’opposition : Yewi Askan Wi autour de Ousmane Sonko, le principal leader de l’opposition  et Wallu Sénégal autour de l’ex-président Abdoulaye Wade.

 

Cette légère victoire n’a pas permis pas à la coalition présidentielle d’avoir la majorité, fixée à 83 députés. Benno Bokk Yakar devra négocier avec une partie de l’opposition pour élire le Président de l’Assemblée nationale dans ses rangs.

 

Pour faire basculer la majorité en faveur d’un camp, les yeux sont rivés vers les trois autres coalitions opposantes (Bokk Guiss Guiss, les Serviteurs MPR et AAR) qui ont obtenu, chacune, un seul siège, soit un total de trois sièges. 

 

Plus de sept millions de Sénégalais ont été appelés aux urnes le dimanche 31 juillets 2022 pour élire 165 députés pour un mandat de cinq ans.

 

15 des 165 sièges à pouvoir reviennent à la diaspora sénégalaise, répartie en différentes zones à travers le monde dont la zone Afrique du Nord (Algérie, Égypte Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie ) laquelle a été remportée par l’opposition (Yewi Askan Wi).

 

Durant la campagne électorale, la coalition présidentielle s’est focalisée sur le bilan du président Macky Sall.

 

L’opposition accusait, elle, le chef de l’État  de chercher à obtenir un troisième mandant à travers une ‘’majorités mécanique’’ à l’Assemblée nationale et promettait le vote d’une loi criminalisant l’homosexualité.

 

 




chinguitelVF

BannerBanner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2022

Partenaires