Banner

Date: 05.03.2021  Heure: 16:50 GMT


Ajouté le : 09.12.2011 21:51

Système des Nations-Unies en Mauritanie: Tout sur les recrutements arbitraires

Il n’est pas rare de voir sur des sites comme beta.mr, rimemploi ou sur le site des Nations-Unies, des appels d’offres avec une dissertation complète sur le profil, les termes de références, les documents demandés et l’adresse électronique ou postale à laquelle il faut adresser les demandes. D’emblée, cette procédure rassure le demandeur d’emploi quant à la transparence dans la procédure de recrutement.

Toutefois, pour un demandeur d’emploi « chevronné », qui n’est pas à sa première candidature, ces annonces ne sont que de la poudre aux yeux car le plus souvent les dossiers qui sont envoyés à la suite de ces appels ne font même pas l’objet d’un dépouillement rigoureux pour la sélection des meilleurs profils qui doivent par la suite passer un test ou subir un entretien.

Le plus souvent, les relations en interne priment sur les considérations académiques et professionnelles dans les recrutements. Je n’ai rien contre les promotions en interne- d’ailleurs c’est une manière d’inciter les employés à redoubler d’efforts -mais si c’est le cas, il fallait juste s’en tenir à une note d’information en interne. Rien n’explique, dans ce cas de figure, le recours à une annonce internationale sur des sites comme beta.mr ou rimemploi ou encore le site des Nations Unies.

Cette stratégie n’est autre qu’une façon de jouer à la transparence tout en sachant d’avance à qui le poste sera dévolu. Au PNUD, à l’UNICEF, au PAM, entre autres, le plus souvent, les emplois sont octroyés en interne alors que, parfois, les dossiers en externe répondent beaucoup plus aux critères d’éligibilité. Et les pièces à conviction ne manquent pas pour appuyer mes dires.

A chaque fois, la chanson est la même : « A défaut de trouver le profil requis, nous avons fait une promotion en interne » Or, aujourd’hui, la Mauritanie regorge de diplômés et ce, dans toutes les spécialités, répondant aux critères d’éligibilité. Ainsi, pour le poste de chargé du « Suivi et Evaluation » qui est en cours de recrutement, par exemple, il serait étonnant qu’un titulaire de master1 en Gestion, de master2 en Statistiques et d’une thèse de doctorat en Finances suivie d’une expérience professionnelle assez fournie dans de grandes institutions financières ne soit même pas convoqué en entretien, sachant que ce sont 3 à 5 personnes qui sont le plus souvent pré sectionnées pour questions orales ou pour le test.

Les textes fondamentaux dans le domaine de l’emploi de cette institution créée sur les ruines de la Deuxième guerre Mondiale stipulent clairement que :

« L’Organisation des Nations Unies « recherche toujours des personnes qualifiées et motivées qui croient fermement aux buts et aux mandats de l'Organisation et qui souhaitent faire une carrière internationale.

L'ONU offre la possibilité de servir de grandes causes mondiales dans un milieu multiculturel et dynamique, dans divers lieux d'affectation un peu partout dans le monde ».

« Le personnel des Nations Unies est tout acquis aux valeurs et aux principes fondamentaux de l'Organisation, tels que l'intégrité, le professionnalisme, l'efficacité et le respect de la diversité.

L'Organisation accepte les candidatures des nationaux de tous les États Membres et engage vigoureusement les femmes à postuler. Les personnes handicapées peuvent postuler à tous les emplois, quel que soit le type d'engagement, conformément aux dispositions de la Charte des Nations Unies ».

A la lumière des deux dispositions relatives à l’emploi, la représentation du système des Nations Unies à Nouakchott, devait émettre des accusés de réception à la suite des candidatures, informer les sur la date des délibérations et motiver les rejets de dossiers par écrit aux postulants. Car le candidat en interne a déjà une longueur d’avance en ce qu’il détient toutes les informations concernant le recrutement de bout en bout. Comme cela se fait partout dans le monde, il devait y avoir aussi des délais de réponses à ne pas dépasser afin d’écarter toute volonté dilatoire.

Je sais que j’aurai droit un « droit de réponse » dans lequel on me rappellera, sans doute, les procédures de recrutement. Mais, je réponds, à l’avance, qu’entre le rappel des procédures et leur application il ya tout un abîme.

Bocar Mamadou DIA (Financier)




Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2021

Partenaires