Banner

Date: 20.01.2022  Heure: 16:14 GMT


Ajouté le : 16.01.2012 10:10

Les journaux de 16 janvier 2012

ALAKHBAR (Nouakchott)- «Nos hommes politiques ne se voient que comme des belligérants qui n’ont rien à partager d’autre que de querelles de chapelles, des échanges d’insanité et des sempiternelles accusations.» Le constat est fait, ce matin, par le Rénovateur.

Ce qui toutefois n’empêche pas à la Mauritanie de se réjouir de sa démocratie ‘’étriquée’’ à croire Cheikh Ahmed Sid’Ahmed Ould Baba. Le président de l’Union du centre démocratique (UCD) affirme, dans Nouakchott Info : «La démocratie, nous l’avons en Mauritanie, un peu, c’est vrai, d’une manière étriquée, voire caricaturale, depuis la fin des années quatre-vingt. Elle a connu des dérives dictatoriales, que nous avons pu corriger chaque fois et, que nous continuons à améliorer.

Ould Abdel Aziz voudrait lui améliorer ses relations avec le Sénégalais Wade duquel le premier a «décidé de venir au secours». En effet, l’Authentique nous révèle que «le président Ould Abdel Aziz a décidé de venir au secours de son homologue sénégalais. Depuis hier, les ministres sénégalais et mauritaniens de l’Economie maritime essaient d’apporter au dossier ‘’brûlant’ des pêcheurs de Guet-N’dar de Saint-Luis».

Aussi, Aziz aurait peut-être décroché une victoire devant ses détracteurs sur un front, celui de la Tunisie. C’est le sentiment de la Tribune que «Avec la rencontre de Tunis, peut-être que les détracteurs de Ould Abdel Aziz abandonneront ces campagnes d’intoxication qui visent à compromettre les relations de la Mauritanie avec les pays ami, proches ou lointains.»




chinguitelVF

BannerBanner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2022

Partenaires