Banner

Date: 20.01.2022  Heure: 17:05 GMT


Ajouté le : 30.01.2012 10:11

Les Journaux du 30 Janvier 2012

ALAKHBAR (Nouakchott)- Professeurs, soldats retraités et Imams, tous seraient fâchés, constat-on, ce matin, dans la presse. D’abord, c’est l’Authentique qui écrit : «Sale temps pour le pouvoir». La cause, «les professeurs affiliés au SNES ont décidé d’aller en grève pour 15 jours ! » et le journal d’ajouter : «Même si l’on ne peut pas dire quelle est l’ampleur-et l’impact- de ce mouvement d’humeur d’une partie des enseignants du secondaire sur le déroulement des cours, une telle grève n’est pas étrangère à l’ambiance délétère qui caractérise la situation générale du pays.»

Dans le même contexte, l’Eveil Hebdo, qui a titré «Grève des SNES : Symbole d’un système agonisant», rappelle que le syndicat concerné avait, le 03 avril 2011, «déposé une plateforme revendicative avec préavis de grève de trois jours suivi d’un débrayage de deux heures.»Et le Rénovateur de poursuivre en donnant la parole au secrétaire général du SENS qui précise : «pas d’arrêt avant la satisfaction des revendications».

D’autres mécontents se sont fait entendre. Il s’agit des soldats retraités qui, cités par le Quotidien, se posent la question : «Que peut-on faire avec 8000 Ouguiyas par trimestre?» Et le journal de continuer dans leur propos : «Nous demandons à l’Etat de prendre en compte nos problèmes après avoir pris toutes nos forces.»

Les imams aussi ne semblent pas être contents du régime a croire Le Rénovateur qui parle de rapports «très tendus» entre le pouvoir et les imams. Et ce après « Les excellents liens entre le régime et les imams commencent à se détériorer, suite aux incidents de l’ISERI» , rappelle le journal

Et pour ceux qui attendaient un changement de ton des autorités mauritaniennes par rapport au gendarme Ely Ould Moctar, la réponse reste la même. «Le gendarme Ely Ul Moctar ‘’n’est pas différent des dizaines de soldats mauritaniens tombés en martyr pour défendre leur pays… La Mauritanie ne se soumettra pas aux exigences d’Al Qaeda au Maghreb Islamique». Il n y aura «pas de livraison de prisonniers salafistes en contrepartie de ceux enlevés par Aqmi», a répondu le ministre des affaires étrangères, selon la Tribune
La Mauritanie d’ailleurs, précise Nouakchott Info, a mis en place «un cordon sécuritaire pour repousser voire contenir Aqmi en territoire malien». La Mauritanie a «également démontré à ses partenaires qu’elle échappe aux troubles des ‘’printemps arabes’’ en amorçant un dialogue politique national important entre le Pouvoir et un pan non négligeable de son opposition», conclut le jouranal.






chinguitelVF

BannerBanner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2022

Partenaires