Banner

Date: 05.03.2021  Heure: 17:01 GMT


Ajouté le : 12.02.2012 14:09

Plainte pour irrégularités dans le concours de recrutement d’enseignants chercheurs

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République :

 

Objet : plainte pour irrégularités dans le concours de recrutement d’enseignants chercheurs. 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Lors de votre arrivée au pouvoir vous avez appelé les mauritaniens  de l’étranger à  revenir au pays pour participer à son développement. Cet appel s’adressait, spécialement  aux Docteurs, Ingenieurs et à tous nos brillants cerveaux exilés qui  font profiter de leurs talents les centres de recherches, universités et entreprises europeennes et amercicaines.  C’est ce que l’on  appelle  communement la fuite des cerveaux.

 

En juin  2011 :

 

« le Ministère d’Etat à l’Education National, à L’enseignement Supérieur et à la Recherche Scientifique et le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration annoncent l’organisation d’un concours de recrutement de 60 enseignants chercheurs universitaires. »

 

De retour au pays durant mes vaccances d’été, J’ai parcipé  à ce concours. Etant  titulaire d’un Doctorat es sciences de l’Université de Marseille (France), d’un  Diplome d’Etat de Docteur en pharmacie de l’université Claude Bernard de Lyon (France).  J’avais aussi une experience  d’une dizaine  d’années dans la recherche scientique en milieu universitaire en France.  J’ai participé à des projets de recherche scientifique dans les domaines des maladie tropicales, en parasitologie et en microbiologie.  Certains de ces travaux  ont été plubliés dans revues scentifiques internationales telle que le journal de Societé Royale Britanique de Medecine Tropicale, les Comptes rendus de l’Academie Française des Sciences, le journal  Parasitology de l’Université de Cambridge,  le journal europeen de l’EASL, le journal Suisse CMLS et  de  francain publications dans des revues scientifiques de niveau international. Ces travaux ont été reconnu par la communauté scientifique internationale  et cités plus  192 fois dans des revues scientifiques  internationales.  

 

J’ai été incité depuis quelques années  par les membres de ma famille et amis  à  revenir au pays pour  intègrer  la faculté des Sciences et le milieu mèdicale. Les sujets de recherche ne manquent pas : maladies tropicales, infectueuses, sciences fondamentale …. et le pays a d’enormes besoins. Un retour au pays pour une carriere d’enseignant chercheur dans mon pays était  un rêve très lointain …

 

En effet, les malheureuses experiences d’amis ayant eu de brillants parcours universitaires,  et qui  se sonttrouvés face à des portes closes lors de leur retour au pays.

Deux exemples,  m’ont  profondement  marqué :

 

1)      Aghdhafna  ould Eyih (actuellement ministre)   Doctorat de physique en 1993. 

 

- Titulaire Diplôme d’Ingenieur d’une des plus prestigieuses école francaise :  l’Ecole Centrale de Lyon.

- Titulaire  de Diplôme de Docteur es science de l’Université Claude Bernard de Lyon

 

Ce brillant   Docteur-ingenieur s’est presenté  au departement de physique  de l’ISS (qui deviendra plus tard la faculté des sciences de Nouakchott). A sa grande surprise, sa candidature  à un poste d’enseignant , ne fut pas acceptée.

 

S’agit-il  de jalousie ?

Ou d’un simple « instinct de conservation de poste » ?

 

Il est à noter que ce monsieur, qui arborait le titre de Professeur,  n’avait  à l’époque comme diplôme universitaire  qu’un titre d’Ingenieur  d’une ecole marocaine. Ce n’est que quelques années plus tard (1996) qu’il soutena « une Thèse Caruba » à Nice!

 

Ce monsieur qui fut plus tard le Doyen de la faculté des Sciences de Nouakchott, n’a jusqu’à aujourd’hui aucun travail scientifique cité (source Google Scholar).

 

Toujours  est-il  que le Docteur – Ingenieur Aghdhafna,  qui  avait à l’époque  de nombreuses oportunités  de travail  en France et dans d’autres pays   a voulu  aller en Mauritanie.

 

Il rejoignit un autre  Docteur – Ingenieur  formé lui aussi en France. Ils seront parmi les premiers cadres d’une societé de travaux publiques :  l’ENER. Il mit aussi un point d’honneur  à ne pas travailler dans le public.

 

2)      Docteur Mohamed oud  Khouna (actuellement minitre), Doctorat de physique 1992

 

Titulaire du Diplôme de Docteur de l’université  Claude Bernard de lyon (Diplôme preparé à l’Ecole Centrale de Lyon).

De retour au pays, il se heurte aux mêmes obstacles quand il a voulu enseigner à l’ISS, comme son ami Agdafna. Monsieur X, protege son departement de physique contre tous les titulaires de Doctorat.

Mohamed Ould Khouna,  atteri  dans un centre de formation technique  appartenant  à la SNIM.  Un billant  Docteur d’université, qui  se prédestinait  à une carriere univertaire  se retrouve  enseignant  dans  un établissement qui forme des ouvriers spécialisés.   A l’époque cet établissement n’avait même pas le niveau  d’un college technique !

 

Vous  avez  fait confiance à ces brillants Docteurs, en les nommant  à des postes de ministres dans votre gouvernement. 

 

Je ne parlerai ici, que de la France, pays dans lequel j’ai effectué mes études supèrieures et où je réside depuis plus d’une vingtaine d’années.

 

Monsieur le President,

 

La France a formé ces vingts dernieres années des centaines de Docteurs es sciences et d’ingenieurs. Il suffit pour se rendre compte de faire entrer le mot OULD dans le site SUDOC (où sont repertoriés toutes les Thèses de Doctorat  soutenues en France), pour obtenir  plus de 150 noms mauritaniens. Bien sûr, les noms mauritaniens ne contiennent pas tous le mot ould. De brillants Diallo, Ba, Coulibaly, Soumaré … et autres frères et sœurs negro-africains  ont eux aussi soutenu des thèses de Doctorats et fait de brillantes études en France

 

A ceux là s’ajoutent, celles et ceux formés en Allemagne, UK, USA, Canada et autres pays développés.

 

Il est à noter que l’université de NKT et plus spécialement, la faculté des sciences ont été depuis leur création, « la chasse gardée » des diplomés des universités magrebines (marocaines et tunisiennes). Les Docteurs des Universités françaises (exception faites des titulaires de thèses Curiba), se heurtent  depuis plusieurs années à cet obstacle.  

 

Sur les 16 anseignants,  du département de biologie,  3 enseignants  formés en France (Zeinebou Mint SidoumouMohamed Vall Ould El Kébir, Ahmedou Ould Houmeida ), totalisent  288 citations. Soit plus de 71 % de l’impact scientifique du département de biologie de la faculté des sciences !

Il est à noter que 57 des 134 citations restantes appartiennent à un seul enseignant (Ali Ould Mohamed Salem Ould Boukhary ). Ce qui vous laisse 74 citation à partager entre  12 enseignants (dont 2 Professeurs d’Université) !

 

Force est de constater qu’avec mes 192 citations,  je serais une recrue genante, comme l’ont été mes illustres predecesseurs (Agdafna et khouna  avec leurs doctorat face à l’Ingenieur du maroc). De ce fait il est comprehensible que la faculté recrute un candidat, dimplomé de Tunisie et   auteur d’un seul article (de surcroit en 4eme position) , qui n’a eu  que 10 citations en 8 ans.

 

Force est de constatater que la politique de recrutement d’une université est à l’image de ses enseignants :  quant un doyen de faculté n’a comme bagage univeritaire qu’une Thèse Caruba et aucun travail scientifique reconnu et publié dans des revues internationales,  il ne faut pas s’étonner !

 

Cette politique de recrutement, en plus du manque de reconnaissance de l’activité de recherche scientifique (l’excellence est deconseillée) dans notre pays a dissuadé  les  plus competitifs diplomés universitaires de haut niveau de revenir au pays. Ils ont preferé rester à l’étranger là où l’excellence, les competences et la qualité du travail sont reconnues, recompensées et encouragées.

 

Monsieur le President,

 

Les resultats des concours de recrutement des enseignants chercheurs,  ces dernieres années,  démontrent que la politique de recrutement  établie par ce monsieur est toujours appliquée.

 

Monsieur le president,

 

Je m’adresse à vous, car vous avez lancé un appel au retour  des cadres de haut niveau  qui travaillent  à l’étranger pour qu’ils reviennent au pays.  J’ai repondu à cet appel, vous faisant confiance. C’est ma premiere tentative de retour et certainement la derniere car je suis depuis quelques mois atteint par la limite d’âge !

 

Monsieur  le president,

 

L’objet de cette lettre est de vous faire part de l’injustice dont j’estime être victime.  En effet, suite à des recherches menées dans les bases de données scientifiques internationales (Pubmed,  Google Scolars, Wordcat)  sur les CV des concurrents à ce concours de recrutement d’enseignants chercheurs,  j’ai constaté les faits suivants :

 

- Le concurrent  admis à ce concours,  Monsieur Ikhyarhum Ould Brahim , a comme travaux scientifiques réfèrencés dans les bases de données internationales  :

 

Les Titres et travaux de monsieur Ikhyarhoum OULD BRAHIM :

 

1)      Travaux de recherches :

 

BEN SLIMEN Hichem; GUERBEJ Hammadi; BEN OTHMEN Abdelwahed; OULD BRAHIM Ikhyarhoum; BLEL Hager; CHATTI Nouredine; EL ABED Amor; SAID Khaled

Genetic differentiation between populations of gilthead seabream (Sparusaurata) along the Tunisian coast.

Cybium 2004, vol. 28, no 1, SUP,pp. 45-50

 

Impact Factor 0.41 en 2009 (site web de la revue).  Un impact factor  très faible selon les standards internationaux.

 

Cité 10 fois

Il est à noter que Cybium est le journal de la Société Française d’Ichtyologie (étude des poissons).

 

Il est  à noter  que ce monsieur,  se trouve  en 4ème position dans l’ordre des auteurs de cette publication. Ce qui évoque (selon les conventions)  une participation relativement peu significative dans le travail de recherche. Les chercheurs, s’attribuent  rarement  les publications dans lesquels ils sont placés après la 3ème  position (exception faites des études internationales multicentriques auxquelles peuvent collaborer des centaines d’individus et  ce n’est apparemment pas le cas ici). Les positions les plus prestigieuses étant la 1ère (principal auteur) et la dernière (directeur de la recherche)

 

2)      Thèse de doctorat (ou Thèse de 3ème  cycle ?)

Ce monsieur est supposé avoir soutenu une Thèse dans une université tunisienne. Cependant, elle n’est pas répertoriée dans les bases de données internationales accessibles.

 

---------

Docteur ABDALLAHI OULD MOHAMED SALEM

 

Mes titres et Travaux :

 

1)      Les Titres et Diplômes Universitaires

a)      Diplôme de Docteur  de l’Université de la Méditerranée (Marseille ; France) :

Thèse : ABDALLAHI OULD MOHAMED SALEM

« Implication du stress oxydant, du monoxyde d'azote et des voies métaboliques associées, dans la pathogénie de la bilharziose à Schistosoma mansoni »

 

Accessible grâce aux identifiants suivants :

 

Num. national de thèse : Thèse : 2001AIX22074  (catalogue de l’enseignement supérieur français :www.sudoc.abes.fr)

Worldcat :  490899829  (base de donnée  internationale : worldcat.org)

 

b)       Diplôme d’Etat de Docteur en Pharmacie  de l’Université Claude Bernard (Lyon ; France)

Thèse : ABDALLAHI OULD MOHAMED SALEM

REGULATION DE LA PRODUCTION DU MONOXYDE D'AZOTE PAR LES MACROPHAGES PERITONEAUX ET DOSAGE DU TNF-ALPHA CHEZ LA SOURIS INFESTEE PAR SCHISTOSOMA MANSONI

Num. national de thèse : Thèse : 1999LYO1P027 (www.sudoc.abes.fr)

Wordcat :    490358316 (wordcat.org)

 

c)      DEA  d’Immunologie de  l’Université de la méditerranée (Marseille ; France)

 

d)      Maitrise es sciences Biologiques et médicale, Université Claude Bernard (Lyon ; France)

 

 

2)      Publications significatives dans des revues internationales

 

a) Abdallahi OM, Bensalem H, Augier R, Diagana M, De Reggi M, Gharib B.

Arginase expression in peritoneal macrophages and increase in circulating polyamine levels in mice infected with Schistosoma mansoni.

Cell Mol Life Sci. 2001 Aug;58(9):1350-7.

Impact Factor de la revue est de 7.04  (2010 : www.bioxbio.com/IF/)

------------------------------

30 citations dans des revues et travaux internationaux publiés (source google scholar)

 

b) Bouchra Gharib, Ould Mohamed Salem Abdallahi, Hélia Dessein, Max De Reggi

Development of eosinophil peroxidase activity and concomitant alteration of the antioxidant defenses in the liver of mice infected with Schistosoma mansoni

J Hepatol. 1999 Apr;30(4):594-602.

 

Impact Factor 9.33 en 2011 (source easl.eu)

 

Cité  52 fois  (source Google Scholar)

-----------------------------

c) Abdallahi OM, Hanna S, De Reggi M, Gharib B.

Visualization of oxygen radical production in mouse liver in response to infection with Schistosoma mansoni.

Liver. 1999 Dec;19(6):495-500.

 

Impact factor : 7.67

 

30 citations (source Google Scholar)

--------------------------------

d). Bouchra Ghariba, Stéphane Hannaa, Ould M. S. Abdallahi, Hubert Lepidib, Bernard Gardettec and Max De Reggi, , a

Anti-inflammatory properties of molecular hydrogen: investigation on parasite-induced liver inflammation

Comptes Rendus de l’Académie des Sciences - Series III - Sciences de la Vie Volume 324, Issue 8, August 2001, Pages 719-724

(Journal de l’Académie Française des Sciences)

Impact Factor : 

 

Cité  27 fois  (source Google Scholar)

--------------------------------

 

e)      Abdallahi OM, Bensalem H, Diagana M, De Reggi M, Gharib B.

Inhibition of nitric oxide synthase activity reduces liver injury in murine schistosomiasis. Parasitology. 2001 Mar;122(Pt 3):309-15.

 

Impact Factor : 2.52

 

Cité 18 fois

-----------------------------------

f)       Pascal M, Abdallahi OM, Elwali NE, Mergani A, Qurashi MA, Magzoub M, de Reggi M, Gharib B.

Hyaluronate levels and markers of oxidative stress in the serum of Sudanese subjects at risk of infection with Schistosoma mansoni.

Trans R Soc Trop Med Hyg. 2000 Jan-Feb;94(1):66-70.

 

Impact Factor : 1.924 

 

Cité 19 fois  (source Google Scholar)

-----------------------------------

 

g)      Eboumbou C, Steghens JP, Abdallahi OM, Mirghani A, Gallian P, van Kappel A, Qurashi A, Gharib B, De Reggi M. Circulating markers of oxidative stress and liver fibrosis in Sudanese subjects at risk of schistosomiasis and hepatitis.

Acta Trop. 2005 May;94(2):99-106

 

Impact Factor  2.62

 

Cité 16 fois  (source Google Scholar)

------------------------------------

Il est à noter que j’ai une expérience de recherche de plus de 10 ans dans des laboratoires français de microbiologie et de maladies tropicales.

Ce qui fait un réseau potentiel  important pour de futures collaborations.

 

3)      Expérience dans l’enseignement :

 

Il est à noter qu’en France, seuls les Maitres de Conférences et les Professeurs d’Université, ont une activité d’Enseignement  donnent des cours.  Durant  plus de 10 ans,  j’ai participé en tant que doctorant, puis  postdoc et chargé de recherche à l’encadrement, la formation des étudiants aux techniques de recherches et à leur formation théorique à travers les participations dans des séminaires spécialisés et les participations aux congrès scientifiques.

 

4)      Langues

 

a) Langue de l’enseignement : Français

J’ai une  formation et une expérience de plus d’une vingtaine d’années dans les universités françaises, Monsieur OULD BRAHIM étant formé en Tunisie, puis selon ses dires a fait une partie de sa carrière universitaire en Libye.

 

b) Anglais

 

c) Arabe

 

Outre, les Diplômes et autres formations Universitaires, la qualité d’un enseignant chercheur est estimée  internationalement  sur la base de ses travaux de recherches et de leurs Impacts factors (nombre de citations) .

 

Internationalement un enseignant chercheur se présente comme suit :

 

Nom

Titres

Sujet de recherche (ou thème principal) :

Travaux de recherche  (les articles les plus significatifs (auteur en 1ère, 2ème  et en dernière position)

 

 

Monsieur le Président,

 

Je sollicite de votre haute bienveillance que justice me soit rendue.

 

Veuillez agréer, monsieur le Président de la République l’expression de mon profond respect.




Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2021

Partenaires