Date: 23.08.2019  Heure: 22:43 GMT


Ajouté le : 15.03.2012 10:22

Marchés Gré à Gré: La CCM contredit Aziz (Rapport)

ALAKHBAR (Nouakchott) – Contrairement aux affirmations du président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz mardi à Nouadhibou, un rapport de la Commission Centrale des Marché (CCM) démontre que l'année 2011 a bien enregistré 7 marchés gré à gré, financés sur le budget de l'Etat à la hauteur de 3.6 milliards UM.

En plus, 39 marchés ont été passés par la procédure «Consultation Simplifiée» dont la valeur avoisine 6 milliards UM.

"Nous avons supprimé définitivement les marchés gré à gré. Depuis mon arrivée au pouvoir, aucun marché gré à gré n'a été donné. Cette mesure agace beaucoup de monde" a affirmé Ould Abdelaziz mardi à Nouadhibou devant des milliers de ses sympathisants.

En tête des marchés gré à gré, le marché de travaux, sensés durer  15 mois, de construction de la route Léxeiba - Monguél, confié à ATTM en contrepartie de 2.879.720.083 UM. Ce marché a été visé par le CCM le 26 janvier 2011, selon un rapport sur l'exercice 2011 qui était mercredi disponible sur le site de la commission consulté par Alakhbar.

 

Le rapport signé Mohamed Mahmoud Ould Jaafar, président de la commission, aussi directeur des politiques du parti au pouvoir, est daté le 08 janvier 2012. Il présente aussi une liste détaillée des marchés publics passés en 2011.

Ould Jaafar reconnait que le volume global des marchés conclus à travers la procédure dérogatoire en 2011 a atteint 6% de l'ensemble des marchés. Pour lui, il a "sensiblement diminué en passant de 14,35% en 2010 à 6% pour l'année 2011".

Ces marchés sont majoritairement liés à la construction des routes. Deux parmi eux sont confiés à la Génie Militaire.




chinguitel

Banner

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires