Banner

Date: 04.06.2020  Heure: 21:21 GMT


Ajouté le : 25.03.2012 19:58

Mauritanie: Deux groupes miniers s'affrontent pour le fer

Lesechos.fr - Les réserves de fer de la Mauritanie font l'objet d'un violent bras de fer entre deux groupes miniers. Un bras de fer qui pourrait être arbitré par un tribunal français. Le conflit oppose le groupe britannique Rubis International (sans lien avec le groupe français Rubis) appartenant à la famille Abeidna, au groupe indonésien Bumi, un spécialiste du charbon coté sur les Bourses de Londres et de Djakarta, et qui a récemment ouvert son capital au financier Nathaniel Rothschild.

Les deux sociétés s'étaient associées en 2007 pour explorer et exploiter des minerais en Mauritanie, à travers une société commune de droit français, détenue à 40 % par Rubis et à 60 % pour Bumi. Un gigantesque gisement de fer a été découvert dans la région de Tamagot, en Mauritanie, sur un périmètre de 990 km2. En janvier dernier, le groupe indonésien annonce que ce gisement permettra d'exploiter 600.000 tonnes de fer par an, avec un démarrage de la production dès le printemps 2012, et qu'il représente un potentiel de 100 millions de tonnes.

Mais Rubis estime qu'il a été court-circuité par son partenaire. Le groupe a envoyé hier un communiqué dans lequel il accuse Bumi de détournement d'actif. Rubis le soupçonne d'avoir obtenu un permis d'exploitation par un véhicule appartenant exclusivement à Bumi, le privant ainsi de ses droits, et d'avoir fait des déclarations publiques aux marchés « sans concertation, ni information préalable ».

Le tribunal de commerce de Paris a désigné un mandataire pour régler le différend, après avoir été saisi par Rubis. « Compte tenu de la gravité des faits et du manque total et répété de loyauté du groupe Bumi envers lui, Rubis a décidé de mettre en oeuvre les stipulations du contrat de partenariat prévoyant le retrait obligatoire du partenaire déloyal ou défaillant », indique-t-il.




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2020

Partenaires