Date: 23.08.2019  Heure: 21:59 GMT


Ajouté le : 09.04.2012 10:14

Mauritanie: "Non" à l’Independence de l’Azawad, à l’expulsion des étrangers (Presse)

ALAKHBAR (Nouakchott)- Les pays du champ ont catégoriquement rejeté"la proclamation unilatérale d’indépendance de l’Azawad", lors d’une rencontre hier en Mauritanie, où les autorités on finalement mis fin à "la reconduite à la frontière des étrangers en situation irrégulière"

L'Horizon rapporte que les pays du champ «ont  catégoriquement rejeté’’ la proclamation unilatérale d’indépendance de l’Azawad et réaffirmé leur attachement à l’unité, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Mali.»

 

Après cette rencontre l’Authentique rapport d’un analyste mauritanien: «tous les scénarios seront ainsi étudiés, mais l’option politique et diplomatique risque d’avoir peu de place dans la stratégie envisagée.»,  Car ajoute le journal : « Avec un Mali qui a perdu le nord, c’est toute la région ouest-africaine qui est en effervescence.» Même tonalité pour La Tribune :  «Quand le Mali perd le nord c’est toute la région sahélo-saharienne qui est dans la tourmente.

 

«Ainsi donc, poursuit Nouakchott Info, le ton est donné pour organiser la confrontation militaire avec les groupes terroristes qui sévissent dans le nord du Mali ». Le journal s’interroge cependant «si le geste suivra la parole et surtout si l’intervention militaire se fera avec la CEDEAO ou uniquement les pays du champ.»

 

Et La Tribune de reprendre donnant «quelques clés pour comprendre ce qui se passe à côté (du Nord-Mali). Pour faire, l'ebdomadaire une série de questions "De rébellion en rébellion, les Touareg peuvent-ils imposer un Etat indépendant ? L’Azawad dont ils revendiquent l’indépendance peut-il devenir un Etat ? Avec qui partagent-ils ce territoire ? Comment on en est venu là ? Quel rôle pour le Jihadistes d’Ançar Eddine et objectifs ? Quelles forces ? Quels rôles pour les factions en présence ? Pourquoi sont-elles en concurrence ? Qui est qui ?..."

 

Un autre sujet marque l’actualité. Il s'agit de «l’arrêt des expulsions des étrangers, titre L’Eveil Hebdo, qui rappelle que « quelque 550 étrangers sans titre de séjour avaient été interpellés la semaine dernière à Nouadhibou». «Finalement, révèle l’Authentique, seuls 150 personnes, en situation irrégulière, expulsées de Nouadhibou, auraient été conduites aux frontières, la première moitié par Rosso en direction du Sénégal et la seconde par Sélibaby en direction du Mali.»

 

L’Authentique rappelle toutefois que «les opérations de contrôle des étrangers à Nouadhibou, n’ont finalement touché que les ressortissants de pays ouest africains. Les représentants de la société civile ont été nombreux à relever cet impaire, soulignant les égards adressés aux ressortissants arabes voire asiatiques qui n’ont jamais été inquiétés.»




chinguitel

Banner

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires