Date: 23.08.2019  Heure: 23:20 GMT


Ajouté le : 21.05.2012 08:20

Mauritanie: 1.05 Milliards "indument perçus" dans quatre ministères

Ministre des Finance Thiam Diombar

Ministre des Finance Thiam Diombar

ALAKHBAR (Nouakchott) – La somme de 1.05 milliards UM a été indument perçue, sous forme de complément forfaitaire, par des cadres et employés de quatre départements ministériels, selon plusieurs documents officiels recueillis et analysés par Alakhbar.

Ministre des Affaires Economiques et du Développement Sidi Ould Tah

Ministre des Affaires Economiques et du Développement Sidi Ould Tah

Ainsi 679.700.000 UM ont été perçus par une partie du personnel du Ministère des Finances, dont notamment le secrétaire général, les conseillers techniques, les chargés de mission, les inspecteurs, les directeurs et les directeurs adjoints… parmi d'autres. Cette somme offerte comme "rétribution de travaux spéciaux" a été versée sur la base de l'arrêté 665 du 14 avril 2011 signé par le ministre des Finances Mr. Thiam Diombar. Motivation ? "La spécificité des missions des services du ministère".

Les bénéficiaires, précisés dans l'article 2 dudit arrêté 665, sont, au minimum, au nombre de 263 à en croire le décret N° 179-2008 /PM, relatif aux attributions du Ministre des Finances et à l’organisation de l’administration centrale de son département. Le coût mensuel de la prime s'élève à 48.550.000 UM. Depuis le 14 avril, elle a coûté au Trésor public 679.700.000 UM.

Ministre du developpement rural Ibrahim Ould Mbareck

Ministre du developpement rural Ibrahim Ould Mbareck

Cette même "spécificité" est évoquée aussi pour motiver les rétributions indument allouées aux cadres de trois autres départements, comme le MAED.

Le 12 juillet, le Ministre des Finances Thiam Diombar a aussi signé un arrêté portant institution de cette rétribution au profit de "certains personnels" du MAED. "Compte tenue de la spécificité des missions des services du Ministère des Affaires Economiques et du Développement et de leurs responsabilités particulières et afin d'accroitre leur efficacité, il est institué un complément forfaitaire dénommé "Travaux spéciaux", au bénéfice de certains personnels du Ministère", avait-il écrit.

Le calcul des postes de bénéficiaires sur la base du décret N° 184-2008/PM, "fixant les Attributions du Ministre des Affaires Économiques et du Développement et l'organisation de l'administration centrale de son Département", démontre que cette prime coûte au contribuable, chaque mois, 20.850.000. c'est-à-dire 229.350.000 UM depuis avril 2011.

Les deux autres départements dont certains personnels bénéficient de ce complément sont: Le Secrétariat Général du Gouvernement (au moins 83.725.000 UM en 17 mois) et le Ministère du Développement Rural (59.400.000 UM en 12 mois).

Des sources officielles affirment qu'une partie du personnel du Ministère de la Pêche bénéficie, elle aussi, des même avantages, mais le décret portant institution de la rétribution dans ce département n'est pas en notre possession.

Les mesures "discriminatoires" suscitent des vives critiques de la part des autres départements non bénéficiaires. Ainsi, un chef de service au MAED est mieux rémunéré de tout un conseiller du ministre dans les autres départements. Au moins deux ministres, Sicé Mint Boïdé et Hamdi Ould Mahjoub, se sont plaints de cette situation auprès du Président Mohamed Ould Abdelaziz. Selon des sources proches de ces deux départements, Aziz aurait ordonné de "généraliser ou arrêter" cette pratique, mais sans que rien ne change.

Une absence de critères objectifs est d'ailleurs constatée. Si les arrêtés concernant le SGG et le MDR, ont été signés par leurs ministres titulaires, respectivement Bâ Ousmane et Ibrahim Ould M'bareck, les deux arrêtés concernant le MF et le MAED sont, tous deux, signés par le ministre des finances, Thiam Diombar.




chinguitel

Banner

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires