Date: 23.10.2017  Heure: 00:38 GMT


Ajouté le : 22.06.2012 12:16

Festival Assalamalekoum

Steve Shehan : «La Mauritanie est un pays fabuleux»,

ALAKHBAR (Nouakchott)- «La Mauritanie est un pays fabuleux. Il y a tellement de richesses inconnues qu’il faut des rencontres comme Assalamalekoum pour les mettre en exergue», dit Steve Shehan, percussionniste, entouré de John Banzai, un slameur et de leur ami Charles. Tous viennent de France.

«On est là, ajoute Steve, comme des éclaireurs et nous essaierons de revenir prochainement pour travailler davantage et enregistrer de la musique Emraguen pour qu’elle laisse des traces de leurs sons. » 

 

Mais pour le moment, le groupe dit avoir deux projets pour le festival. Il s’agit d’abord de travailler avec Chekhou Bâ, «qui est un très bon percussionniste», selon  Steve. Les trois préparent également «une création collective avec la chanteuse mauritanienne, Tahara Mint Hembara». Pour «s’enrichir musicalement».

 

Le slameur John Banzai, qui se dit « très heureux » d’être à Nouakchott pour la première fois, a manifesté son envie  de partager son travail avec le public local, mais aussi de découvrir la poésie mauritanienne : «On m’a dit que la Mauritanie est un pays abritant des milliers de poètes. Et dans leur expression, on trouve plein de métaphores. Il y a donc forcément des choses à apprendre au niveau de l’imagerie mauritanienne», se réjouit-il.

 

Enfin, pour Charles qui vient lui aussi de découvrir la Mauritanie, il raconte qu’«ici, il y a immédiatement quelque chose qu’on veut aimer et partager : la gentillesse».

 




Banner

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

L’écrivain Mohamed Yahya Ould Ciré: « Les Harratines sont victimes d’un double racisme»

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2017

Partenaires