Date: 12.12.2018  Heure: 03:57 GMT


Ajouté le : 16.10.2012 10:41

Mauritanie-Enrôlement des étrangers: Un Sénégalais meurt sous la bousculade

ALAKHBAR (Nouakchott)-Un ressortissant sénégalais est mort ce matin dans une bousculade au centre d’établissement de carte de séjour de Taveragh Zeïna à Nouakchott, a constaté le reporter de Alakhbar.

Le défunt, Saér Ndiang, âgé de 36 ans, est originaire de Guediawaye dans la banlieue dakaroise. Il exerçait le métier de soudeur prés de l’école 2 au Kasar dans le nord de Nouakchott.

Saér qui était tombé vers 9 heures du matin sous l’effet de la bousculade est mort au cours de son évacuation au Centre hospitalier national (CHN).

Deux femmes s’étaient évanouies le samedi 11 septembre sous l’effet de la bousculade devant le même centre de Tevragh Zeina. Un homme a été encore évacué à l’hôpital le mardi 9 octobre suite à une bagarre de positionnement dans le rang.

«Les bagarres s’éclatent à partir de trois heures du matin; des gents en retard forcent leur entrée dans le rang ou tentent de confisquer les places de devant», avait confié une dame à Alakhbar.     

 

Des centaines d’étrangers envahissent ces centres d’enrôlement et y passent des nuits depuis que la Mauritanie a annoncé la gratuité des formalités. En effet, la quittance de 30 000 UM n’est plus exigée.

 

Cependant l’insuffisance des centres (deux à Nouakchott et un à Nouadhibou), provoque des files indiennes et des bousculades meurtrières. «J’ai passé toute une nuit à faire le rang. Le matin à huit heures, le distributeur des tickets arrête juste avant moi. Il fallait donc passer une deuxième et refaire le rang. J’étais découragé. Je suis alors rentré à la maison», a raconté un jeune à Alakhbar.




chinguitel

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2018

Partenaires