Banner

Date: 04.06.2020  Heure: 20:57 GMT


Ajouté le : 10.11.2012 17:53

Obama au chevet de Ould Abdel Aziz (caricature)

Alakhbar (Nouakchott)-Une vidéo humoristique sur la page de Rimovies caricature le Président mauritanien Ould Abdel Aziz blessé et admis à l’hôpital qui reçoit la visite de son homologue américain, Brack Obama.

A l’ l’hôpital Percy en France, le président Aziz, blessé par balle, est  couché couvert d’un drap blanc. Il ne montre que la tête et une grosse moustache noire. Obama, bien que bousculé par sa réélection, se donne un peu de temps pour venir s’enquérir de l’état de son ami.

 

L’américain, en Hassanya cassée, demande à Aziz s’il souffrait de quelques choses. «Ma challaha… mouaafine (ça va, ça va… je me porte à merveille.. Dieu merci», répond Aziz, les yeux braqués sur le visiteur.  Brack reprend  qu’il  était à la Maison blanche quand le FBI l’a appris que «Aziz khabttou aamara v’kerchou (touché par balle en plein ventre)». «Non ! Ce n’est pas mon ami Aziz à la belle grosse moustache ! », s’attriste Obama qui, larmes aux yeux, jure au nom de son père, Hossein, qu’il a eu très mal apprenant la nouvelle.

 

Aziz est comblé par le geste de solidarité, mais renfrogne le visage : «Pourquoi me traites-tu de grosse moustache ?» «Non je blague ! », dit Obama. Et Aziz reprend : «Laisse la blague aux opposants corrompus, Messaoud Et Ould Daddah…». « Ok, poursuit Obama. Mais,  le gars qui t’a atteint au ‘Mousran’ (intestin) a-t-il été arrêté ? ». «Oui, repond Aziz, on l’a même montré à la télé. Le pauvre avait la trouille au ventre !»

 

«Bon, ami, je reste pas toute la journée à ton chevet; des élections m’attendent», s’excuse Obama promettant de faire «un petit tour au marché du Congrès pour préparer un bon plat de Thièbou-dien» à son ami. Un thièbou-dien sans «lehrour (piment), précise-t-il. Car lehrour n’est pas bon pour ton intestin qui ne  peut désormais digérer que de patates ». «Ewkhad ! (sors d’ici)», s’énerve Aziz.

 

«Je passe donc aux choses sérieuses : est ce que l’incident était prémédité ?» demande Obama. «C’est par erreur. Mais les menteurs de  l’opposition ont, comme d’habitude, ont déformé la réalité. Nous, nous, sommes pas comme eux: nous révélons toutes les vérités chaque année à la Rencontre du Peuple», explique Aziz. «Mais lequel des opposants, s’interroge Obmande. Celui dont la tête a été trempée dans l’eau de javel ou l’autre dont le visage donne l’impression d’un ‘zguiba’ (sac)? Et puis, ils prétendent que mon ami Aziz a été infecté au Mousran alors qu’il est là entrain de causer avec moi !  Prends en tout cas mon numéro vert (1 1) et tiens moi informé; qu’il soit Beïdani, Hartani ou Kory, je lui apporterai une bonne correction».

 

voir l'intégralité de la vidéo

 




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2020

Partenaires