Date: 21.09.2014  Heure: 08:03 GMT


Ajouté le : 05.01.2013 14:18

Mauritanie: Les députés discutent sur la criminalisation de l’esclavage et de la torture

Abidine Ould El Kheïr, ministre mauritanien de la Justice

Abidine Ould El Kheïr, ministre mauritanien de la Justice

ALAKHBAR (Nouakchott)-Les députés mauritaniens discutent, ce samedi 5 janvier, en plénière, sur le projet de loi criminalisant les pratiques de l’esclavage et celles de la torture.

Le nouveau texte a été formulé en conformité avec les conclusions du dialogue politique entre la majorité et une partie de l’opposition. Il criminalise les pratiques de l’esclavage et de torture qui sont des crimes contre l’humanité, a souligné à l’occasion le ministre mauritanien de la Justice.

Le ministre, Abidine Ould El Kheïr, a ajouté que la criminalisation desdites pratiques répond à la volonté des acteurs politiques et celle des composantes de la société mauritanienne. Cette volonté sera matérialisée, a-t-il promis, par l’adoption des lois et la mise en place d’autres moyens culturels et économiques nécessaires pour éradiquer le phénomène.

Le nouveau texte vient combler le gap au niveau des lois qui interdisaient déjà ces pratiques. Par exemple, la loi 048-2007 ne permettait pas de poursuivre les auteurs au-delà de 10 ans, mais ce délai reste ouvert dans le nouveau texte, a-t-il rassuré.

Signalons que la flagellation est la sanction prévue par le code pénal mauritanien contre les auteurs des pratiques en question.




Banner

Le groupe jihadiste El-Mourabitoune revendique l’attentat suicide contre l'armée française au Nord Mali

Biram Dah Abeid: Notre seule voie d’accès au pouvoir est celle démocratique et pacifique

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2014

Partenaires