Date: 20.07.2017  Heure: 22:32 GMT


Ajouté le : 18.04.2013 18:28

Maghreb - Médecine militaire: Nouakchott abrite le 3ème congrès

NOUAKCHOTT - Les travaux du 3ème congrès du Groupe de Travail Maghrébine de médecine militaire ont débuté, ce jeudi au centre international des conférences à Nouakchott.

Le congrès, qui dure 4 jours, est organisé par la direction générale de service sanitaire des forces armées et sécuritaires sous le haut parrainage du Président de la République M. Mohamed Ould Abdel Aziz.

La rencontre, à laquelle participent 60 personnes venant de 16 pays arabes, africains et étrangers, vise à doter ces participants des derniers quêteurs dans le domaine de médecine militaire, qui représente la pierre angulaire dans le renforcement des capacités combatives des militaires d'une part, et un facteur puissant dans le domaine de la santé publique.

Dans un mot pour la circonstance, le général de brigade Mohamed Ould Mohamed Ahmed chef d'Etat major a indiqué que cette rencontre représente un vaste espace pour l'échange d'expérience et expertises et du développement des savoir- faire dans le domaine de la médecine militaire.

Il a ajouté que ce congrès se tient dans une atmosphère particulière, où la zone connaît des grands défis sécuritaires, dictés par les phénomènes du terrorisme, du crime organisé, du trafic et du commerce de stupéfiants.

Le chef d'Etat major a souligné que cette situation requiert plus de sacrifices pour disponibiliser la couverture sanitaire adéquate nécessaire pour la période.

De son côté, le colonel Mohamed Saleck Ould Mohamed Abdoullah, directeur général de santé des forces armées et de sécurité, également président en exercice du Groupe de travail maghrébin de médecine militaire, a souhaité la bienvenue aux hôtes de la Mauritanie participant à cette session, précisant que la rencontre de Nouakchott comprendra la présentation de plus de 40 exposés sur les différents aspects de la médecine militaire et permettra de renforcer les capacités médicales des armées et d'intensifier le services de santé publique.

Pour sa part, l'ex président du Groupe de travail maghrébin pour la médecine militaire colonel Major Amer Kane Bedouche s'est dit fier de se trouver dans sa 2ème patrie, la Mauritanie, pour participer à ce congrès, soulignant qu'il concrétise le désir des pays concernés de développer le service de médecine militaire, Chose qui ne peut être réalisée que par la coopération, la complémentarité, l'échange des expériences et la poursuite de l'action commune.

Le secrétaire général du conseil international de la médecine militaire, le Général Marc Marillon a rappelé, quant à lui, les principes à l'origine de la création du congrès mondial de la médecine militaire, soulignant que l'idée vise dans coordination entre les médecins militaires confrontés aux mêmes défis, soignant les mêmes malades et blessés militaires et civils.

"Grâce à cette institution, les contacts sont permanents entre les professionnels de la santé militaire dans tous les Etats" a-t-il dit.

De son côté, le président du conseil international de la médecine militaire le Général Hillary Akadou a exprimé la joie qu'il éprouve de participer aux travaux de ce congrès, à l'invitation du directeur général de la santé des forces armées et de sécurité en Mauritanie.

"Il est nécessaire de conjuguer les efforts de tous pour hisser la médecine militaire dans les pays concernés au niveau des attentes et espoirs de leurs armées dans ce domaine. (AMI)




Banner

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

L’écrivain Mohamed Yahya Ould Ciré: « Les Harratines sont victimes d’un double racisme»

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2017

Partenaires