Date: 22.08.2014  Heure: 21:35 GMT


Ajouté le : 11.05.2013 11:47

Mauritanie – Droits de l’Homme : la composition de la CNDH décriée par IRA

ALAKHBAR (Nouakchott) – Le Mouvement s’en est pris à la nouvelle composition de la Commission Nationale de Droits de l’Homme (CNDH), annoncée le 21 avril par un décret présidentiel. Pour le mouvement, le renouvellement de cette instance a été entouré «de clientélisme et d’opacité»

Alors qu’elle devait être un instrument indispensable à l’Etat de droit et de la plus haute importance, la CNDH est «souillée du fait qu’elle a été toujours utilisée par les pouvoir publics comme vivier pour les laudateurs, les mouchards et informateurs de tout acabits qui s’adonnent sans moralité ni vergogne, aux rôles hideux de trouble-fête et de faux témoin, au profit du pouvoir et des groupes dominants esclavagistes», soutient IRA.

 

«Les personnalités désignées pour présider ou être membres de cette commission doivent être de hautes moralités, compétentes et fortement impliquées dans la défense et la promotion des droits humains », affirme-t-il.

 

Selon le mouvement «l’exclusion de la communauté wolof de cette nouvelle version mauritanienne de la CNDH est une grave violation des droits fondamentaux des minorités, édictées dans les instruments internationaux de défense de droit de l’homme et des textes instituant cette institution».


IRA Mauritanie, préoccupée par ce qu’il a appelé «une descente dans l’abime» de cette institution, a dénoncé «l'appropriation que l’Etat a fait de la CNDH en plaçant à ces commandes et dans ses différents rouages des auxiliaires notoires de la police politique».

 

 




Le groupe jihadiste El-Mourabitoune revendique l’attentat suicide contre l'armée française au Nord Mali

Biram Dah Abeid: Notre seule voie d’accès au pouvoir est celle démocratique et pacifique

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2014

Partenaires