Banner

Date: 28.05.2020  Heure: 19:45 GMT


Ajouté le : 10.06.2013 13:30

Mauritanie: 68.000 candidats au concours d’entrée en 1ère année collège (Reportage)

Centre Nouakchott 3 (Alakhbar)

Centre Nouakchott 3 (Alakhbar)

Alakhbar (Nouakchott) – En Mauritanie, soixante-huit mille (68.000) candidats dont 34 007 filles participent, depuis ce lundi, au concours d’entrée en première année collège pour l’année 2013.

Le concours va durer deux jours (10-11 juin). Pour cette première journée, les candidats se penchent sur les épreuves des mathématiques, d’IMCR et de Français. Demain, ils vont travailler sur ces matières : Arabe, Histoire-géo, Sciences et IC (instruction civique).

La Direction des examens a affirmé avoir déployé 771 chefs de centre, 38 présidents et suppléants de centres de correction, 1463 correcteurs, 3946 surveillants pour assurer le bon déroulement de l’examen.

Par ailleurs le reporter d’Alakhbar a fait un tour ce matin au centre d’examen (Ecole justice) situé à la Médina 3 à Nouakchott où sont regroupés des candidats venant de trois écoles différentes (l’Ecole justice, Le Sahel et Al Falah). La police surveille les entrée et sortie du bâtiment.


On constate aux alentours du centre la présence entre autres de parents d’élèves, d’enseignants et de journalistes « Je suis venu accompagner mon enfant pour lui remonter le morale », a affirmé un parent d’élève.

 

«Je réponds à une vieille tradition qui fait que les parents accompagnent leurs enfants en ce jour d examen. Sinon, la présence des parents n’est pas nécessaire, surtout que l’examen se déroule dans des bonnes conditions.  Et puis, l’encadrement de l’enfant ne se fait pas le jour de l’examen, mais durant les 9 mois de  l’année scolaire».


Un troisième parent dit : «Je suis confiant d’après les bons résultats que mes enfants ont obtenus pendant les 2 concours blancs».

 

Non loin, un groupe d’enseignants qui discutent à bâton rompu, estiment que «l’examen se déroule dans des bonnes conditions pour le moment et qu’il ya une présence sécuritaire optimale».

Mais pour ces enseignants, c’est très tôt de répondre à la question : «Est-ce que les épreuves sont abordables ? », « pour la simple raison que nous n’avons pas vu les épreuves et que les candidats ne sont pas encore sortis de la salle».

 




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2020

Partenaires