Date: 29.05.2017  Heure: 19:01 GMT


Ajouté le : 30.08.2013 15:38

Mauritanie- Revue de presse: le report des élections suffira-t-il pour sortir de la crise politique?

ALAKHBAR (Nouakchott)- Le report des législatives et municipales au 23 novembre 2013 suffira-t-il pour sortir de la crise politique? Voilà la question que se pose la presse mauritanienne, cette semaine.

Pour l’hebdomadaire Biladi, « une période supplémentaire (…)  ne servirait peut être à presque rien si tout le monde politique, particulièrement les partis organisés au sein de la COD, ne participent pas à ce scrutin ».

 

l’hebdomadaire Le Calame donne, quant à lui, la parole à Limam Ahmed Ould Mohamed, responsable de communication au RFD qui affirme : « La crise politique dans laquelle se débat notre pays est beaucoup plus sérieuse qu’une simple affaire de report  (…) Pour sortir de la crise politique actuelle, il est impératif d’engager un dialogue national inclusif qui puisse permettre le rétablissement de la confiance entre les différents protagonistes politiques et ouvrir la voie à la tenue d’élections libres et transparentes».

 

L’hebdomadaire poursuit son tour de micro avec Moustapha Ould Abeidrahmane, président du RD, porte-parole de l’AP et membre du CAP/AP  qui estime: « L’objectif principal du débat n’est pas la détermination d’une date, mais la réalisation des conditions indispensables à des élections transparentes, crédibles et aussi consensuelles que possible ».

 

Toujours sur le sujet du report, Biladi  reprend la discussion entre le PM  et Ould Lemmat, un député du RFD vice président de l’Assemblée nationale ».. Le premier dit au second : « Le report supplémentaire risque d’altérer le calendrier de l’élection présidentielle, prévue en 2014, et pour laquelle, un collège électoral devra être convoqué dès mars prochain».

 

Et puis, souligne Le Rénovateur  Quotidien, « il faut que ceux qui étaient là depuis des années quittent par la voie des urnes pour que le Parlement et les conseils municipaux fonctionnent dans la légalité et que cesse pour de bon la polémique autour de l’illégalité des élus en place ».

 

Toutefois, le quotidien craint les conséquences d'un boycott de l'opposition "radicale". Ainsi écrit-il "Mais que l’opposition radicale n’entre pas dans la compétition risque de rendre encore l’atmosphère plus lourde », alerte Le Rénovateur Quotidien.

 

Biladi enchaîne: « Il est vrai, que la COD semble avoir perdu une grande part de son poids politique et son aura à cause de l’échec de son fameux mot d’ordre du « Rahil » -déguerpissement du président-, mais elle demeure toujours présentes sur l’échiquier et pourrait retrouver rapidement sa santé perdue pour faire mal au pouvoir ».

 

Mais éviter ce mal serait-il la bonne explication donnée aux tentatives du pouvoir de rencontrer les leaders de la COD ? On a réussi, de toute façon, à faire venir Jamil Mansour chez le PM. Dans sa résidence familiale », informe Biladi qui ajoute que Le PM a aussi demandé à Ould Lemmat d’œuvrer avec lui pour qu’une rencontre puisse avoir lieu entre Ahmed Ould Daddah et Mohamed Ould Abdel Aziz.

 

Mais si Jamil a accepté, Le Calame rapporte le refus de Ould Daddah et Mohamed Ould Mouloud de rencontrer respectivement le président de la République et son PM  apprend-on du Clame. Y-t-il alors risque d’implosion au sein du bloc COD ? Le Calame se demande en tout cas  si la COD « saura éviter l’implosion ».

 

Terminons avec le sport. Nouakchott Info révèle que le sélectionneur des Mourabitounes, Patrice Neveu, a convoqué 21 locaux qui ont débuté les entraînements dimanche sur la pelouse du Complexe Olympique de Nouakchott (…) Patrice  Neveu observe et donne des consignes parce qu’il s’agit pour lui de prendre seulement 15 joueurs (…) pour disputer les deux matchs amicaux devant le Canada, les 8 et 10 septembre 2013 (à Séville)».

 

A lire également dans Le Quotidien de Nouakchott le démarrage, depuis le 20 août dernier, du tournoi Hirnangué Bossoy-Hediyaabé qu’abrite le village de Nèré Wallo avec sept équipes réparties dans deux poules.

 

 

 

 

 




Banner

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

L’écrivain Mohamed Yahya Ould Ciré: « Les Harratines sont victimes d’un double racisme»

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2017

Partenaires