Date: 29.01.2020  Heure: 16:46 GMT

CE QUE JE VOIS : Celui qui arrête d’apprendre; doit arrêter d’enseigner

Quelle alternative pour satisfaire cette clientèle si fidèle à l’école ? Qui constate malgré tout année par année la chute de la qualité de l’éducation, mais surtout la détérioration de l’écosystème scolaire.

Détails »


LE GOUVERNEMENT FAIT LE MAUVAIS CHOIX EN DÉSENCLAVANT LES MOUGHATAÂS AVANT LE PAYS !!!

Hier, le 25 octobre 2019, un accord de prêt de 6 milliards de nouvelles ouguiyas (150.000.000 Euros) est intervenu entre la Mauritanie et le FADES pour financer de nouveaux tronçons routiers à l’Est du pays.

Détails »


CE QUE JE VOIS : Stopper la perte d’envie d’apprendre de l’enfant

Les parents se résignent sous le prétexte de ne pas être du domaine pour aider l’enfant, au mieux interroge l’enfant s’il a fait appris sa leçon ? Ou alors « se plaint » de la manière dont les choses se font. Ces différentes attitudes expliquent un peu la crainte du parent de s’impliquer à aider l’enfant à mieux apprendre. Certainement ce qui justifie aujourd’hui ce slogan accrochant « construire une école républicaine ».

Détails »


LA MAURITANITÉ NE DOIT PAS RIMER AVEC MAURITUDE.

La Mauritanie, voilà un pays où certains ont réussi à usurper à leur propre profit notre bien commun, "LA MAURITANIÉ", et à partir de leur position de simples citoyens "bien nés", dictent pourtant aujourd´hui celui qui est Mauritanien et celui qui ne l´est pas.

Détails »


Mauritanie : Situation de L’école fondamentale de Dafort

Le village de Dafort est dans la commune qui porte le même nom. Il est situé dans le guidimakha. Ce village comprend une école fondamentale composée de 19 classes. Sur l’année scolaire 2018- 2019 l’école accueillait 1 133 élèves répartis sur 7 classes fonctionnelles (sur les 19). Le reste des classes est fermée le reste de l’année.

Détails »


CE QUE JE VOIS : La carte scolaire ou inégalité scolaire

L’inflation affecte certes tous les secteurs et voilà un ou deux secteurs qui devraient bénéficier d’une attention particulière malgré tout en souffrent amplement, l’éducation le moteur du renouvellement et l’économie qui nous aimerions souvent entendre nos contrôleurs des dépenses publiques s’armer de courage et informer le public.

Détails »


Ambassadeur de Turquie : L’opération « Source-de-paix » : une intervention afin de venir à bout du corridor terroriste créé aux frontières sud de la Turquie

La Turquie vient de lancer le 9 octobre 2019 une opération militaire antiterroriste dans le nord de la Syrie, sa voisine immédiate du Sud. Afin de mettre l’opinion publique mauritanienne à l’abri des campagnes mensongères des sources extérieures, j’ai voulu expliquer tous les tenants et les aboutissants de cette opération intitulée « Source-de-paix ».

Détails »


L'Editorial du Calame : Gestes

Le meilleur d’entre vous est le meilleur pour ses parents. Celui qui est né un vendredi ne vaut rien pour eux. Un jour pourtant béni mais dont les « natifs » ne valent souvent rien pour leurs parents.

Détails »


Mauritanie: Souffrance de l'enseignant

Dès sa sortie, l'enseignant fait face à nombre de difficultés et problèmes. Mal formé, peu outillé, la plupart n'arrive ni à bien élaborer le cours ni à gérer la classe. Les lacunes sont innombrables.

Détails »


Lutte contre la corruption : une stratégie nationale

« Une pratique utilisant la puissance publique à des fins d’enrichissement privé », telle est la définition sommaire que donne la Banque mondiale à la corruption. Le phénomène est, cependant, beaucoup plus complexe. Une complexité que trahit l’opacité du fléau et l’impossibilité d’en mesurer, avec exactitude, l’étendue. Qu’il s’agisse de la petite corruption (celle visant à accélérer un processus administratif banal, en contrepartie d’une modique somme d’argent ou d’une petite faveur) ou de celle, plus dévastatrice, qui déstructure et pervertit à la base le processus du développement par la violation systématique des règles de droit et le non-respect des normes éthiques de travail, le phénomène existe assurément, sous toutes ses formes, dans notre pays. Pire, il y est ancré, depuis longtemps.

Détails »





O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2020

Partenaires