Banner

Date: 17.04.2024  Heure: 16:31 GMT


Ajouté le : 18.02.2024 17:13

Lettre ouverte au Ministre de la Justice

A Mr le Ministre de la Justice


Son excellence monsieur le ministre


Je vous écris pour attirer votre attention sur le manque de la transparence et la discrimination qui se font au niveau du comité national chargé de sélectionner les syndics de faillite, qui relève à votre département, et qui est présidé par l’un de vos conseillers.

 

C’est la deuxième fois, que ladit comité rejette injustement mon dossier, qui répond aux critères d’éligibilité prescrits au décret 2016-74 précisant les conditions d'exercice de la fonction de syndic de faillite.

 

Monsieur le ministre


Le décret 2016-74 stipule pour qu’une personne soit un syndic de faillite, il faut avoir  5 ans d’expérience et un diplôme de licence en économie(Gestion) ou en droit, alors que je dispose une expérience dépassant 9 ans, et je suis en phase d’obtention d’un doctorat en finance, et titulaire  d’un master 2 en audit et Contrôle de Gestion.

 

Son excellence monsieur le ministre,


Ce comité ne cesse de bafouer injustement les réglementions pour des calculs basés sur le népotisme et le clientélisme. A titre de rappel, l’année passée, la liste des dossiers retenus, qui ne dépasse pas 17 personnes seulement, montre la présence des personnes qui ont des liens étroits avec le président du comité, en plus d'autres aspects, qui prouvent une opacité dans le processus de sélection, sont manifestes. Et le président du comité a préféré primer les liens de parenté, au mépris des dispositions du décret régissant le métier.

 

Monsieur le ministre

 

Cette injustice flagrante et discriminatoire, me pousse de demander votre intervention pour protéger la loi, rétablir les droits, et sauvegarder l’image de votre département, qui est l’organe exécutif censé d’incarner la justice.

 

Nouakchott, le 18-02-2024

 

Sidi ABDEL MALECK, candidat à la profession des syndics

 





chinguitelmrfr

BannerBanner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2024

Partenaires